fbpx

Reprendre ses études après 30 ans : mode d’emploi

Accueil >  Blog >  Reprise d'études >  Reprendre ses études après 30 ans : mode d’emploi

Il n’y a pas d’âge pour reprendre ses études. Que vous ayez 30, 40 ou même 50 ans, retrouver les bancs de l’école peut être un excellent moyen de changer de carrière, ou d’évoluer au sein de votre entreprise

Et plus largement, d’acquérir de nouvelles compétences ou de décrocher un diplôme à valoriser sur votre CV. Mais quand on est déjà actif sur le marché du travail, trouver le temps (et parfois les fonds) pour étudier peut sembler complexe… 

Voici les opportunités et solutions qui s’offrent à vous, en fonction de votre profil et de votre situation actuelle !

 

Pourquoi choisir de reprendre ses études ?

Reprendre ses études après 30 ans est loin d’être une excentricité ou un cas isolé. De nombreux français font le choix de reprendre le chemin de l’école, notamment parce qu’une nouvelle formation peut leur permettre de : 

  • Trouver un nouvel emploi ou monter leur projet. Vous pouvez par exemple décider de reprendre vos études suite à une période d’inactivité. Une formation professionnalisante peut en effet vous aider à obtenir les compétences que recherchent les recruteurs et donc à valoriser votre profil. Vous pouvez aussi choisir de vous lancer à votre compte et ressentir le besoin d’ajouter de nouvelles cordes à votre arc ;
  • Évoluer professionnellement : reprendre ses études peut aussi être l’opportunité d’évoluer au sein de votre entreprise. Vous pourrez ensuite prétendre à un poste avec plus de responsabilités et donc une rémunération plus élevée. Votre employeur peut même vous aider dans vos démarches, et financer votre formation professionnelle ;
  • Se réorienter professionnellement et acquérir les compétences clé pour demain. Le monde du travail change de plus en plus rapidement. Reprendre une formation peut vous permettre de vous réorienter vers des secteurs d’avenir (comme la data ou la blockchain). Vous vous assurez ainsi de rester compétitif, à votre poste actuel ou pour vos futures candidatures. 

 

Par où commencer ? Le bilan de compétences

Quelles que soient vos motivations pour reprendre vos études, il est important de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer. Un bilan de compétence peut vous permettre de mieux définir votre projet professionnel. C’est aussi un bon moyen de mettre à plat vos connaissances actuelles, vos points forts et les domaines dans lesquels vous pourriez être amené à vous renforcer. 

Votre conseiller vous aidera à réfléchir sur vous-même, à déterminer vos besoins et vos envies. Il vous accompagnera surtout dans la recherche de pistes concrètes pour votre reconversion professionnelle, ainsi que vos démarches d’admission. Il pourra aussi s’avérer de bons conseils concernant les options de financement de vos futures études !

 

Reprendre ses études : quelle option choisir ?

La bonne nouvelle, si vous souhaitez reprendre vos études, c’est que de nombreux dispositifs existent pour vous y aider. Vous aurez donc le choix entre plusieurs types de formation, en fonction de vos besoins et de vos disponibilités. 

Reprendre ses études à distance

C’est une excellente option pour les étudiants salariés ou pour se former à distance. Vous pourrez suivre vos cours tout en conservant votre emploi. Ou tout simplement en suivant votre propre rythme, et sans avoir à être sur place.  Des institutions comme EDHEC Online facilitent aujourd’hui la reprise de vos études à distance en proposant à la fois des formations diplômantes entre 12 et 18 mois, mais également des certificats courts de quelques semaines.

Les cours du soir 

Vous pouvez aussi suivre une formation ou préparer un diplôme grâce aux cours du soir. Comme leur nom l’indique, ils se tiennent en fin de journée, généralement après 19 heures. 

Votre mairie en propose peut-être gratuitement. C’est également le cas des organismes de référence comme l’AFPA (pour Association nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes). Cette dernière propose notamment des formations qualifiantes et dispense des conseils pour faciliter votre transition professionnelle. 

Mais attention, la plupart de ces cours ne vous donneront pas accès à un niveau de diplôme aussi prestigieux qu’un Bachelor ou un Master !

Le Projet de Transition Professionnelle 

Le PTP (ex-CIF, ou Congé individuel de Formation) offre aux salariés la possibilité de profiter d’un congé pour reprendre leurs études. Votre projet doit avoir été validé en amont par votre employeur. 

Le plus souvent, il vous permettra d’évoluer au sein de votre entreprise, ou de vous reconvertir. Attention néanmoins, car cette dernière ne vous financera pas votre projet. 

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

Il est également possible de décrocher un nouveau diplôme via la VAE. Cette option vous permet de valider tout ou partie d’une certification grâce à votre expérience professionnelle. Elle est ouverte à tous les candidats, quel que soit leur âge. La seule condition à remplir est de pouvoir justifier d’au moins 3 années d’expérience dans votre domaine d’activité. 

Pour obtenir votre VAE, vous devez passer un entretien oral devant un jury. C’est ce dernier qui validera l’état de vos connaissances et compétences, et le niveau (diplôme, certificat de qualification professionnelle) auquel il équivaut. 

 

Comment financer votre reprise d’études ?

Reprendre ses études est d’autant plus simple aujourd’hui que plusieurs dispositifs existent aussi pour financer votre projet. 

Vous pourrez par exemple prétendre au : 

  • CPF (Compte Personnel de Formation). Ce dispositif vous permet de financer votre projet de reconversion professionnelle ;
  • Projet de Transition Professionnelle. Si votre projet nécessite de prendre un congé et que votre formation est éligible au CPF, le PTP vous permettra de conserver jusqu’à 80 % de votre rémunération actuelle ;
  • Le FNAU (Fonds National d’Aide d’Urgence). Le FNAU est réservé aux étudiants de moins de 35 ans, ayant repris leurs études à plus de 28 ans et rencontrant des difficultés financières. Cette aide peut être ponctuelle ou annuelle. Elle est également non cumulable avec d’autres dispositifs (comme le RSA ou le chômage) ;
  • Pôle emploi peut également financer une partie de votre projet d’étude. Pour bénéficier de cette aide, vous devez être demandeur d’emploi et avoir plus de 30 ans ;
  • Votre Conseil Régional ou votre Mairie peuvent également proposer des aides financières pour vous aider à reprendre vos études. 

Consultez notre guide sur les solutions de financement qui s’offrent à vous en fonction de votre statut et votre projet.

 

Pour recevoir nos conseils sur la formation et le développement professionnel,
abonnez vous à BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.