Reconversion professionnelle.
Est-ce possible à 25 ans ?

Accueil >  Blog >  Conseil carrière >  Reconversion professionnelle.
Est-ce possible à 25 ans ?

Changer de métier ! Vous êtes de plus en plus nombreux à y penser… et à franchir le pas de la reconversion professionnelle. Mais pourquoi se réorienter dès le début de sa carrière ? Y a-t-il un âge minimum pour changer ? Comment s’y prendre pour donner un tournant à sa vie professionnelle ?

Chacun change de métier plusieurs fois durant sa vie

Nombreux sont les motifs de reconversion professionnelle : horizon bouché, lassitude, envie de mobilité, besoin de se réaliser dans un nouveau métier ou un environnement différent… Il y a aussi ceux qui ne trouvent pas d’emploi ou qui souhaitent créer leur propre activité en lançant leur entreprise. Il y a, enfin, de nouveaux métiers qui apparaissent chaque jour. Sans compter l’insatisfaction au travail, un phénomène croissant… Autant de raisons, toutes légitimes, qui conduisent à se poser la question d’une réorientation professionnelle.

Mûrement réfléchie ou décidée sur un coup de tête, cette envie –ou ce besoin- de reconversion professionnelle séduit de plus en plus. Les chiffres l’attestent : 85% des français sont favorables à la reconversion professionnelle et 64% des français veulent changer de métier [1] ! Un individu passera ainsi en moyenne par 10 emplois différents dans sa vie professionnelle. Pas étonnant dans ce contexte que les plus jeunes actifs repensent aussi leur carrière. Selon une étude du New Gen Talent Center de l’Edhec, 43% des jeunes diplomés fuient leur premier poste après une vingtaine de mois. Et c’est tant mieux quand on sait que 50% des jobs d’aujourd’hui vont disparaître dans les 10 ans et que 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore [2].

S’interroger avant tout nouveau départ

Quelles qu’en soient les raisons, une reconversion professionnelle ne doit pas se prendre à la légère. Encore plus en début de vie… Elle implique, en amont, de se poser les bonnes questions :

  • Quels sont les motifs profonds qui me poussent à me reconvertir ? Qu’est-ce qui justifie un changement après seulement quelques années de vie professionnelle ?
  • Dans quel secteur ai-je envie de travailler ? Quel métier voudrais-je pratiquer ?
  • Quels sont les secteurs et les métiers qui recrutent ? (nul ne sert de se reconvertir si personne ne recrute dans ce métier…)
  • Comment peut-on accéder à ces métiers ? Suis-je prêt et ai-je la possibilité de me former à nouveau ?

Reconversion professionnelle : comment s’y prendre ?

Pas simple de répondre seul à ces questions. Se faire accompagner reste le moyen le plus efficace pour y voir clair. Même jeune, on peut réaliser un bilan de compétences. Puis passer un test d’orientation professionnelle pour déterminer les différents métiers correspondant. Ces exercices permettent de conforter un projet ou de faire émerger de nouvelles voies. Une fois passé ce test, qui éclaire sur les métiers que l’on peut choisir, reste justement… à choisir ! Là encore se poser les bonnes questions est essentiel. Mais cette fois davantage en termes de goût et d’aspiration. Vous pourrez alors envisager votre reconversion professionnelle et réfléchir à un parcours de formation.

Qui peut m’accompagner dans ma reconversion professionnelle?

Tout dépend de votre situation, du contexte et de votre volonté.

Si vous êtes salarié, votre démarche peut être menée en accord et avec votre entreprise : elle fait partie de votre évolution de carrière et est intégrée au plan de formation. Mais vous pouvez aussi souhaiter que votre entreprise ne soit pas au courant : vous avez alors la possibilité, individuellement, de vous tourner vers des conseillers en évolution professionnelle, à l’Apec par exemple, et de faire prendre en charge votre reconversion par votre Compte Personnel de Formation, le CPF (si vous y avez droit).

Quant aux demandeurs d’emploi, c’est Pôle Emploi qui peut vous aider.

Comment choisir une formation  ?

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi toutes les offres de formations professionnelles. Outre le choix de la spécialisation, elles peuvent être courtes, diplômantes, certifiantes, alternantes, en présentiel ou  à distance, ou même mixtes, en “blended learning”.

Pour accompagner une reconversion professionnelle, la formation à distance est une solution intéressante car elle est souvent moins onéreuse qu’une formation en salle de cours et suffisamment flexible pour permettre de continuer son activité en parallèle. L’EDHEC Business School a lancé en 2018 une nouvelle offre de formations entièrement à distance, EDHEC Online. Ces formations sont accessibles à tous, quelque soit la situation, y compris aux jeunes dès leur premier poste. Parmi celles-ci, le nouveau programme “Bachelor of Science ” permet à des étudiants ou des jeunes professionnels de se former pour comprendre et maîtriser les enjeux de la transformation digitale des entreprises.

Pour en savoir plus sur cette formation, contactez-nous.

[1] Sondage Odoxa
[2] Etude Dell / Institut pour le futur

 

Sur EDHEC Online nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure navigation possible, vous proposer des services personnalisés et réaliser des statistiques de visite pour améliorer votre expérience sur le site. En savoir plus.