fbpx

Side project : dans quel domaine entreprendre ?

Accueil >  Blog >  Entrepreneuriat >  Side project : dans quel domaine entreprendre ?

On connaît toutes une histoire de side project qui soit devenu une entreprise valorisée à plusieurs millions, voire milliards de dollars. Twitter, GitHub, CraigList, ou encore ProductHunt ont tous commencé comme des projets que leurs créateurs ont menés en parallèle de leur travail. Avant de pouvoir tout lâcher pour s’y consacrer pleinement ! Mais il n’est pas si simple de savoir dans quel domaine entreprendre sans se tromper…

Si la perspective vous enchante tout de même, il ne vous reste plus qu’à dédier quelques heures de votre semaine à votre nouveau side project. Mais avant de réorganiser votre emploi du temps, la première étape est de déterminer dans quel secteur vous lancer… 

Voici quelques suggestions pour vous guider dans vos réflexions. 

dans quel domaine entreprendre

Dans quel domaine entreprendre ? La création de contenu

Désormais, la creative economy bat son plein. Nous sommes en effet de plus en plus nombreux à consommer du contenu en ligne, d’où la nécessité pour les marques d’alimenter la curiosité d’une audience toujours plus large. 

Avec les réseaux sociaux, la création de contenu est devenue accessible à tous. La création de votre page partageant conseils, storytelling, vidéos humoristiques ou autres reste une idée de side project ultra rentable (en vous ouvrant les portes de sources de revenu comme l’affiliation, par exemple). 

Pour en arriver là, vous pouvez commencer par vous créer une audience sur un réseau social comme Instagram ou LinkedIn. Le contenu militant, mais aussi la formation professionnelle et le développement personnel sont autant de domaines à investir pour monétiser vos compétences ou votre passion. 

Le podcast est aussi une piste intéressante à explorer. C’est en tout cas ce qu’a fait Alexis Michella, le créateur de Tribu Indé, un podcast dédié aux freelances et qui représente aujourd’hui sa principale source de revenu. Idem pour les newsletters payantes, comme Snowball, qui traite de finances personnelles.

 

Lancer son side project dans la curation de contenu

Dans la suite logique de l’économie des créateurs, si vous vous demandez dans quel domaine entreprendre, un bon secteur dans lequel lancer votre side project est la curation de contenu. Face à la déferlante d’offres en ligne, vous pouvez tirer votre épingle du jeu en triant les contenus les plus pertinents pour votre audience. 

Certaines newsletters se sont ainsi spécialisées dans la curation de contenu. On pense par exemple à TechTrash pour l’écosystème des startups. Ce type d’idée de side project sera d’autant plus facile à lancer que de nombreux outils dédiés ont fait leur apparition ces dernières années. Vous pourrez ainsi compter sur Scoop.It, Feedly ou encore Flipboard

 

Dans quel domaine entreprendre : la formation

Si elle a connu un énorme engouement pendant le confinement, la formation en ligne a aussi été victime de son succès. On assiste aujourd’hui à une certaine “retombée du soufflé”, face à l’immensité des cursus disponibles, mais aussi à leur qualité parfois contestable ou aux diverses arnaques notamment liées au CPF. 

Néanmoins, la formation reste un secteur intéressant dans lequel lancer votre idée de side project. Vous pourrez parfaitement créer vos modules en parallèle de votre activité principale, et ainsi capitaliser sur vos compétences et votre expérience actuelle. 

Tous les formats sont possibles, de l’écrit (en postant votre formation sur Udemy), à la vidéo (en vous faisant connaître sur YouTube). Le tout est de bien choisir votre niche pour vous faire une place dans un écosystème très encombré. Julien Saint-Flour a par exemple lancé sa formation en ligne sur le marketing pour les avocats en parallèle de son travail dans une startup. 

La formation ne se limite d’ailleurs pas au web. Des plateformes comme WeCanDoo permettent par exemple d’organiser des ateliers créatifs et de trouver plus facilement ses clients. Un bon moyen de monétiser son talent manuel et de concrétiser son side project offline

 

La création d’outils no code B2B en side project

La déferlante no code permet aujourd’hui à n’importe qui, même sans connaissances en informatique, de créer facilement son site ou son application. Une formidable opportunité de lancer son side project dans le B2B, en créant des outils à destination des professionnels. 

Avec des plateformes comme Webflow, Airtable ou encore Glide, vous pouvez facilement créer une database de ressources à destination d’une niche spécifique. On pourra là encore citer l’exemple d’Antoine Milkoff qui a créé une bibliothèque de ressources pour les growth-hackers. Mais aussi une base de données et des templates à destination des entreprises souhaitant s’assurer de leur RGPD-compliance. 

Dans la même veine, de nombreux micro-entrepreneurs se sont dernièrement lancé dans la création de templates Notion. Cet outil, qui révolutionne la gestion du travail, est un excellent point de départ pour développer son propre outil B2B. La clé est d’identifier un besoin (comme la nécessité de se conformer aux dernières réglementations en matière de protection des données). Puis, d’y répondre avec un outil simple à utiliser et facilement personnalisable. 

Bien sûr, la même logique s’applique à d’autres plateformes no-code comme Figma ou Adobe XD (idéales pour créer des kits UI, etc.)

 

Le Community Building 

Si vous ne savez toujours pas dans quel domaine entreprendre, autant viser large et choisir un sujet très transversal : celui de la communauté !

Les réseaux sociaux offrent également une formidable opportunité de fédérer sa propre communauté. Le Community Building peut ainsi se révéler une piste intéressante à explorer pour votre future idée de side project. 

L’idée est de créer un espace d’échange bienveillant et d’apporter des ressources et des opportunités de networking pertinentes à votre public cible. C’est par exemple ce qu’a fait Killian Talin en lançant le Cercle des Créateurs. Une communauté payante dans laquelle il réunit plus de 200 créateurs de contenu en ligne et lors d’événements physiques.

Pour recevoir nos conseils sur la formation et le développement professionnel,
abonnez vous à BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.