fbpx

Qu’est-ce que la Zoom Fatigue et comment lutter contre ?

Accueil >  Blog >  Conseil carrière >  Qu’est-ce que la Zoom Fatigue et comment lutter contre ?

En théorie, travailler de chez soi devrait être plus reposant que l’expérience du bureau…  Ne perdant plus votre temps dans les transports en commun, et que ayant dit adieu (au moins temporairement) au brouhaha de l’open space, vous devriez en principe finir votre journée en meilleure forme, et détendu. Alors pourquoi avez-vous la sensation de vivre exactement l’inverse ? Les coupables, selon de nouvelles études, seraient les outils de communication digitaux, et leur effet sur votre énergie. Aujourd’hui, on pointe particulièrement du doigt la Zoom Fatigue (nommée après l’outil de visioconférence Zoom). Un syndrome étrange de lassitude, de plus en plus fréquent chez les travailleurs à distance depuis quelques mois. 

Alors pourquoi trouvons-nous les appels vidéo si épuisants ? Et comment éviter cette nouvelle fatigue digitale ? Dans cet article, nous vous proposons quelques pistes à explorer !

Zoom fatigue - EDHEC Online

Qu’est-ce que la Zoom Fatigue, et comment nous affecte-t-elle au quotidien ?

La Zoom Fatigue (que certains qualifient même d’épuisement) est la sensation d’épuisement que vous pouvez avoir en fin de journée, après avoir passé un grand nombre d’appels vidéos. Loin d’être un épiphénomène, elle intéresse ces derniers les experts, qui pointent généralement du doigt les effets de la technologie sur notre cerveau. 

Le plus souvent, les personnes qui souffrent de Zoom Fatigue se sentent anxieuses, stressées avant un appel. Suite à ce dernier, elles ressentent une grande fatigue, et parfois même une forme de désespoir. Plutôt qu’un simple échange avec ses collègues, l’appel Zoom devient une contrainte, et génère une forme de malaise. Ce qui expose ses victimes à un niveau de stress important, et donc malsain. 

Mais concrètement, pourquoi et comment la Zoom Fatigue affecte-t-elle les travailleurs à distance ?

  • Premièrement, la visioconférence ne permet pas de lire le langage corporel de ses interlocuteurs. Coupé de cette précieuse source d’information, il est beaucoup plus difficile d’établir une réelle connexion.  
  • Les applications de communication sont actives en permanence. Installées sur nos ordinateurs et nos smartphones, les applications ne nous laissent aucun répit. Elles nous interrompent en permanence, et nous empêchent de débrancher réellement notre cerveau du travail. 
  • Nous sommes plus exposés aux émotions négatives. Les appels en visioconférence créent une  boucle de rétroaction unique, dans laquelle chaque individu se voit échanger avec ses collègues. Or, des études montrent que regarder ses propres expressions faciales, en particulier négatives (comme le stress ou la colère) génère des émotions plus intenses. 
  • La visioconférence est un mode de communication invasif : la visioconférence donne en effet la sensation d’avoir son interlocuteur à quelques mètres à peine de soi. Cette “proximité” active une réponse hormonale instinctive de combat ou de fuite. 
  • Le décalage rend moins sympathique : une étude datant de 2014 a révélé qu’un décalage avec ses interlocuteurs (même s’il est de seulement 1 seconde) les rend moins amicaux. 

4 techniques pour limiter la Zoom Fatigue

La mauvaise nouvelle, c’est qu’en 2021, il est pratiquement impossible de faire l’impasse sur Zoom (ou n’importe quelle autre application de visioconférence). Néanmoins, il existe des méthodes efficaces pour limiter la Zoom Fatigue au maximum. Et faire la part des choses entre vie professionnelle et vie privée.

En voici 4 à adopter, pour éviter la surchauffe !

1. Dire stop au multitasking 

Qui n’est pas tenté de répondre à un email, ou de traiter une tâche en même temps qu’un appel en équipe ? Nombreux sont ceux qui tombent dans ce piège.

Mais le hic, c’est que de nombreuses recherches montrent que faire plusieurs choses à la fois réduit considérablement la performance. Les chercheurs de l’Université de Stanford estiment même que les personnes ayant tendance à céder au multitasking retiennent moins le contenu de leurs échanges que celles qui se concentrent uniquement sur leur appel vidéo.

Mieux apprendre avec l’effet Zeigarnik

Pour éviter la Zoom Fatigue, fermez tous les onglets ou applications susceptibles de vous distraire pendant votre visioconférence. 

2. Limiter l’usage de la vidéo

Beaucoup d’entre nous n’aimons pas nous regarder. Les appels Zoom peuvent ainsi donner l’impression de s’observer soi-même en pleine présentation. Pour éviter cette distraction, mais aussi cette source d’anxiété, bloquez le retour de votre webcam en cliquant sur l’option “Hide Myself”. 

Lorsque c’est possible, vous pouvez même utiliser les outils de conférence comme de simples applications d’appel vocal, et non vidéo. En communiquant uniquement par la voix, notre cerveau n’a plus besoin de traiter de stimuli visuels supplémentaires, ce qui diminuera l’impact sur votre attention. 

Si ce n’est pas possible, vous pouvez tout simplement réduire la taille de votre fenêtre de navigation. Cela ne vous donnera plus la sensation d’être nez à nez avec votre interlocuteur, et vous aurez donc moins l’impression que votre espace personnel est envahi. 

3. Etablir des plages horaires “sans Zoom”

Si vous utilisez une application d’agenda à laquelle votre équipe peut accéder librement, pensez à y réserver des plages horaires pendant lesquelles on ne peut pas vous demander d’appel vidéo. Et qui vous permettront donc de vous concentrer sur votre travail, mais aussi de limiter votre Zoom fatigue

Une autre façon d’appliquer cette méthode est de réserver la moitié de votre journée aux réunions, et l’autre moitié à votre travail de fond. De cette manière, vous pouvez rester connecté avec votre équipe tout au long de la semaine sans créer une distance qui puisse donner la sensation que vous n’êtes pas joignable. En variant les activités, vous pourrez également éviter l’épuisement ressenti en se dédiant uniquement à un seul type de tâches. 

4. Réduire la durée des réunions en ligne

Il est impossible d’éviter les réunions en visio, mais il est tout de même possible de s’assurer qu’elles ne durent pas plus longtemps que nécessaire. Essayez de systématiquement limiter vos appels à une durée courte, comme par exemple 30 minutes, plutôt qu’une heure par défaut. 

Un excellent moyen de raccourcir la durée de vos réunions est ainsi d’envoyer en amont une vidéo asynchrone reprenant le sujet de votre appel ou les points qui permettraient de le clarifier. Vous pouvez utiliser ce mode de communication pour envoyer une présentation, ou demander des commentaires à vos interlocuteurs. 

Certains de ces conseils peuvent demander plus d’efforts que d’autres lorsque vous commencerez à les mettre en pratique. Mais en les appliquant progressivement, vous verrez la sensation de fatigue ressentie en fin de journée s’atténuer. Et puisque cette nouvelle normalité est parfois difficile à gérer, autant vous faciliter la vie en commençant par vos appels vidéo !

Pour recevoir nos conseils sur la formation et le développement professionnel,
abonnez vous à BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.