fbpx


Formation en ligne : les bénéfices de mixer apprentissage synchrone et asynchrone

Accueil >  Blog >  Formation en ligne > 
Formation en ligne : les bénéfices de mixer apprentissage synchrone et asynchrone

Vous vous demandez quelle est la différence entre apprentissage synchrone et asynchrone ? Elle peut sembler à certains être un simple détail sémantique, mais a en réalité un impact énorme sur l’expérience de formation en ligne. Et sur la manière dont nous assimilons les contenus de formation. 

Car si les cours virtuels sont aujourd’hui si populaires (au-delà de leur accessibilité, à la fois géographique et financière), c’est bien en raison de la diversité de leurs formats. Formats que l’on peut regrouper en deux grandes catégories : le synchrone et l’asynchrone. 

Avant de choisir celui de votre formation en ligne, il est important que vous vous demandiez quel type d’apprenant vous êtes. Et en quoi les avantages et inconvénients inhérents à chaque format d’apprentissage vous motiveront réellement à donner le meilleur de vous-même…

Dans cet article, on décortique les spécificités de l’apprentissage synchrone et asynchrone. En révélant au passage comment concilier le meilleur des deux mondes, en mixant ces deux formats !

Apprentissage synchrone et asynchrone : des formats différents et complémentaires

A mesure que nous avançons et définissons le paysage de la formation à distance, les concepteurs, les instructeurs, mais aussi les élèves ont tout intérêt à tenir compte des besoins uniques de chacun pour créer des outils d’apprentissage en ligne puissants. 

A leur disposition, on retrouve principalement deux solutions : l’apprentissage synchrone et asynchrone. 

Apprentissage synchrone : le pouvoir de la formation en temps réel

L’apprentissage synchrone caractérise un format de cours délivré en temps réel. Les élèves et leur professeur interagissent dans un espace virtuel de façon simultanée, à une heure précise. 

“C’est une manière de rendre l’apprentissage plus vivant et incarné, mais aussi de favoriser les échanges, car la plateforme permet à chacun de participer en live”

Mais concrètement, comment se manifeste-t-il ? Les méthodes courantes de formation en ligne synchrone comprennent notamment la visioconférence, le live chat et les conférences diffusées en direct et que les apprenants doivent visionner en temps réel.

La méthode synchrone est très populaire pour plusieurs raisons. Elle permet en effet de booster : 

  • L’engagement en classe : ce format facilite la transition entre un cours traditionnel et la formation en ligne. Il permet de garder des échanges dynamiques entre apprenants et instructeurs, et de pouvoir commenter ou poser des questions immédiatement. 
  • L’apprentissage dynamique : le synchrone permet aussi une exploration plus dynamique de nouveaux sujets ou concepts. Son format rapide et immédiat permet de poser des questions, de recevoir rapidement des réponses. Et donc de se confronter à des idées différentes et complémentaires ;
  • La profondeur pédagogique : ces échanges offrent également aux apprenants la possibilité de recevoir des conseils ou commentaires individuels. Et évite donc d’avoir à planifier des rendez-vous indépendants. Le mentor est accessible et peut offrir un réel soutien aux apprenants. 

Il faut cependant également tenir compte de ses inconvénients. Notamment des horaires rigides qui peuvent poser problèmes si l’apprenant a d’autres obligations professionnelles ou personnelles. L’apprentissage synchrone implique également de devoir régler certaines difficultés techniques (accès Internet, pannes, etc.), qui peuvent être source de stress. 

L’avantage de la flexibilité en asynchrone

De son côté, la formation asynchrone se définit plutôt comme un apprentissage à la carte. Elle se présente sous la forme de modules conçus et partagés par l’instructeur. Mais qu’il est possible pour les apprenants de visionner, lire ou compléter (selon les formats) en fonction de leurs disponibilités. 

Les méthodes courantes de formation à distance asynchrone comprennent les modules de cours autoguidés, le contenu vidéo préenregistré, les bibliothèques virtuelles, ou encore les forums de discussion en ligne. 

Parmi les principaux avantages de l’apprentissage asynchrone, on peut citer :

  • La flexibilité : les apprenants ayant un emploi du temps bien chargé privilégieront certainement ce format auquel ils pourront accéder quand ils le souhaitent/le peuvent. 
  • La stimulation : cette flexibilité implique justement de laisser aux apprenants la possibilité de suivre leur propre rythme. Les modules peuvent ainsi être complétés en fonction de leur compréhension du nouveau concept abordé. Et non en fonction d’un critère arbitraire comme la fin du cours. Que vous assimilez les connaissances rapidement, ou que vous ayez besoin d’un peu plus de temps, l’apprentissage asynchrone s’adapte à vous plutôt que l’inverse.   

En ce qui concerne les inconvénients, il est aussi important de mentionner l’effet isolant des formations asynchrones. Les outils d’échanges en ligne ne remplacent en effet pas toujours l’interaction en temps réel, et la collaboration avec son formateur et ses pairs. Lorsqu’il est le seul outil à votre disposition, ce format peut ainsi présenter des risques d’apathie. Attention à la baisse de motivation qui peut survenir sans l’œil vigilant d’un encadrant. 

Pourquoi mixer apprentissage synchrone et asynchrone : le meilleur des deux mondes 

Etant donné que les apprenants qui se lancent dans la formation en ligne ne connaissent pas toujours les outils à leur disposition, ils sont le plus souvent tentés par l’idée d’en choisir un seul. Et se forcent donc à maintenir un cap qui n’est pas nécessairement adapté à leur profil ni à leur style d’apprentissage, ou à leurs contraintes personnelles. 

Au-delà du caractère logique de ce constat, la recherche nous offre de nombreuses confirmations de la nécessité de mixer apprentissage synchrone et asynchrone. Et notamment des effets de cette combinaison sur les résultats des apprenants. Dans une étude menée en 2019 dans l’université de Caroline du Sud, Rachel Fowler a constaté que lorsque des cours synchrones étaient intégrés aux modules asynchrones, la réussite des élèves (mesurée par les notes) était plus élevée. Le taux d’abandon passait également de 25,5 % à seulement 9 %.  

En combinant apprentissage synchrone et asynchrone, on bénéficie donc des avantages de chaque format tout en réduisant leurs inconvénients respectifs. Par exemple :

  • L’isolement de l’apprentissage asynchrone peut être mitigé en collaborant avec les autres élèves dans le cadre de cours synchrones.
  • La flexibilité acquise grâce aux modules asynchrones permet de remédier à la rigidité de l’apprentissage synchrone en direct.
  • Les limitations de temps inhérentes à l’apprentissage synchrone peuvent être surmontées en ajoutant des formats asynchrones. Ce qui laisse plus de temps aux apprenants pour approfondir les concepts qui leur posent problème. 

Favoriser le Deep Processing 

Mixer les deux formats permet surtout de booster l’assimilation en profondeur (ou Deep Processing) de nouvelles connaissances. Pour pouvoir les mobiliser, l’apprenant doit en effet donner intentionnellement un sens personnel aux nouveaux concepts et idées auxquels il est confronté. Cela lui permet d’en comprendre l’utilité (et donc de les ancrer dans le réel), mais aussi de les connecter à ce qu’il sait déjà. Et de dégager des modèles ou principes généraux facilement actionnables. 

Donner un sens personnel à ce que nous apprenons est possible lorsque nous lisons ou écoutons des éléments asynchrones. Mais cela implique également un encadrement et une mise en pratique concrète que seul le format synchrone permet réellement. 

La professeure de stratégie à l’EDHEC Business School, Karin Kollenz, utilise par exemple apprentissage synchrone et asynchrone, à sa manière :

“Je crois fortement dans ce que l’on appelle “inductive learning”. Il s’agit de partir d’un cas ou d’une situation, d’inviter l’apprenant à essayer d’interpréter ce cas, de faire des hypothèses. Ensuite seulement, on dévoile la théorie qui explique le sujet. Autrement dit, je ne commence pas par la théorie mais par la pratique. Cela permet aux étudiants de faire la démarche intellectuelle de se poser des questions. Pour moi, l’asynchrone est une combinaison de simulations, de travaux de groupe, de cas pratiques, de réflexions sur ce qui a marché ou non, pour ensuite passer sur la théorie.”

Karine KOLLENZ- QUETARD, PhD

Professeur de stratégie à l’EDHEC Business School.

Bonnes pratiques pour combiner les approches dans sa formation en ligne

Il existe autant de modèles de combinaison de l’apprentissage synchrone et asynchrone que de formations en ligne. Pour déterminer le bon dosage entre les deux, il faut commencer par réfléchir aux connaissances et compétences dont les apprenants disposent déjà. Et celles qu’ils souhaitent acquérir à travers ce cursus. 

Le modèle de compétence consciente de Maslow nous aide par exemple à situer les apprenants. Il décompose les différentes étapes menant à l’assimilation d’une nouvelle compétence (de l’incompétence inconsciente à la compétence consciente). Le besoin d’encadrement et la possibilité d’apprendre de manière autonome évolueront donc sensiblement à chaque étape de ce modèle. 

De manière générale, on peut également estimer que : 

  • L’apprentissage asynchrone est plus efficace en complément d’un cours synchrone (comme des études de cas, mise en application). Il permet d’avoir des sessions en temps réel plus impactantes pour les apprenants. Mais aussi de partager un retour personnalisé sur le travail réalisé en asynchrone ;
  • La pédagogie commence avec la combinaison d’apprentissage synchrone et asynchrone. Une fois le modèle sélectionné, il est important de partager la justification de cette stratégie. Et expliquer pourquoi ce ratio aidera les apprenants à mieux assimiler le contenu de leur formation. 

Mélanger l’apprentissage synchrone et asynchrone offre aux instructeurs et aux apprenants la possibilité de créer des cursus uniques et sur mesure. Mais surtout de partager et assimiler de nouvelles connaissances de la manière la plus impactante possible !

Pour recevoir nos conseils sur la formation et le développement professionnel,
abonnez vous à BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.