fbpx

Le regard des collègues d'Heïdi a changé grâce à sa formation à l'EDHEC

Accueil >  Blog >  Formation en ligne >  Le regard des collègues d'Heïdi a changé grâce à sa formation à l'EDHEC

Heïdi Chatelier, 31 ans, est Chargée d’Affaire pour Techniques de l’Ingénieur, une maison d’édition qui commercialise des ressources documentaires scientifiques et techniques destinées aux bureaux d’études et centres de R&D. Elle y assure la gestion de grands comptes comme Total, Airbus ou Technip. En parallèle de sa vie professionnelle et de son rôle de maman, Heïdi a fait le choix de la formation en ligne avec le Programme Manager Online de l’EDHEC. Nous sommes allés à sa rencontre pour en savoir plus sur ses motivations et son expérience de formation à distance.

Qu’est-ce qui a déclenché votre besoin de formation ?

Pour mes études, je m’étais initialement orientée vers un parcours scientifique avec une Licence en Mathématiques à l’Université de Bordeaux. Malheureusement, pour des raisons personnelles et financières, j’ai du me rabattre vers une formation en alternance.

J’ai opté pour un BTS NRC (Négociation, Relation Clientèle & Commerce) et c’est comme ça que je suis devenue commerciale. Cela a été une sorte de révélation car ce métier me correspond totalement. Néanmoins, la fin prématurée de mes études m’a laissé un sentiment d’inachevé et j’ai longtemps pensé que je n’aurais pas l’occasion de reprendre mes études.

J’ai toujours eu envie de faire évoluer ma carrière mais lorsqu’une opportunité d’évolution s’est présentée au sein de ma société, je ne l’ai pas saisie. Avec mon cursus et mon âge, j’ai eu peur ne pas être crédible sur un poste à plus fortes responsabilités.

Cette expérience m’a fait réfléchir sur mon projet professionnel. J’en suis arrivé au constat que l’expérience c’est bien, mais que les diplômes comptent aussi et que pour devenir manager, avoir un Bac+5, c’est mieux !

C’est pendant cette période de réflexion que j’ai découvert la formation Programme Manager Online sur LinkedIn et j’ai tout de suite eu envie d’en savoir plus.

« Je souhaitais intégrer un parcours au sein d’une institution reconnue (…) afin que mon futur diplôme ait un impact réel sur mon CV. »

Pourquoi avez-vous choisi l’EDHEC pour votre formation ? 

Cela a vraiment été un coup de cœur car la formation correspondait totalement à mes critères !

Je souhaitais intégrer un parcours au sein d’une institution reconnue, avec un réseau important afin que mon futur diplôme ait un impact réel sur mon CV.

J’ai donc comparé différentes business schools et j’ai vite compris qu’en terme de formation en ligne, l’EDHEC avait de l’expérience. Cela faisait déjà plusieurs années que le Programme Manager Online est en place et c’est pour moi un gage de fiabilité.

Le format online était un critère très important car je suis très souvent en déplacement pour mon travail. De plus, vivant à Bordeaux alors que ma société est basée à Paris, je ne pouvais pas envisager une formation en présentiel.

Enfin, sachant que ma rémunération dépend de mes résultats, je souhaitais continuer à avoir le maximum d’activité commerciales possible tout en suivant la formation.

Comment vous êtes-vous organisée pour mener de front vie de famille, carrière et formation ?

C’est un vrai challenge !

Tout d’abord, j’ai remis à plat toutes mes obligations familiales, professionnelles, mon besoin de distraction et de vie personnelle. J’ai vraiment abordé mon projet de formation comme une gestion de projet.

Je savais qu’il n’y aurait pas de sens à faire cette formation si le reste de ma vie était mis en péril. C’était une priorité que je puisse continuer à consacrer du temps aux choses importantes pour moi, comme mes valeurs familiales et continuer à performer dans mon job de commerciale.

J’ai donc décidé d’accorder un peu de temps chaque jour à ma formation plutôt que de bloquer de longues sessions le weekend.

Comment gérez-vous votre formation en ligne quand vous êtes en déplacement ? 

La flexibilité d’une formation en ligne me permet de m’installer dans ma chambre d’hôtel et de suivre les classes virtuelles après ma journée de travail. Comme elles sont toujours prévues en soirée et que mes rendez-vous commerciaux interviennent rarement après 18h, je peux y assister sans problème.

Pour les travaux en groupe, il faut réussir à se coordonner en prenant compte des contraintes de chacun des membres. C’est vraiment une mise en situation d’une gestion d’équipe dans laquelle il faut s’adapter aux caractères, profils et disponibilités de chacun. C’est au final très formateur !

« La flexibilité d’une formation en ligne me permet de m’installer dans ma chambre d’hôtel et de suivre les classes virtuelles après ma journée de travail. »

Comment avez-vous présenté votre projet de formation à vos proches ?

J’ai parlé très rapidement de mon projet à mes proches, le sujet principal étant mon fils que j’ai en garde alternée. La garderie c’est bien mais ça ne résout pas tout, surtout les jours de classes virtuelles !

On a toujours la possibilité de les voir en replay sur le Campus Online de l’EDHEC mais je préfère les suivre en live. Il a donc fallu m’organiser pour être disponible en faisant appel à mes proches qui ont tout suite compris et apporté leur aide.

Le confinement a été un challenge supplémentaire que je ne pensais pas arriver à relever ! Du haut de ses 3 ans et demi, mon fils a beaucoup d’énergie. Il a besoin d’occupation, d’attention, de jeux. Quand il est là, il faut lui accorder du temps.

Avez-vous des conseils pour les participants à la prochaine session ?

Cela n’a l’air de rien, mais je conseil de télécharger rapidement sur son smartphone tous les outils mis à disposition sur le Campus Online de l’EDHEC comme Zoom ou Slack. Cela permet d’avoir tout de suite accès aux cours, d’échanger avec notre groupe de travail ou les academic mentors même dans les transports ou en déplacement.

Cela facilite la vie, lorsque l’on a simplement 10 minutes devant soit, de ne pas avoir à sortir son PC, le démarrer, se connecter… mais simplement de pouvoir poursuivre son cours sur son téléphone. C’est un gain de temps précieux et cela permet d’exploiter chaque minute de la journée.

Le deuxième conseil que je pourrais donner c’est de ne pas vouloir être à 110 % sur tous les tableaux : travail, vie perso et formation. Il faut arriver à se fixer un seuil de performance que l’on estime atteignable afin de maintenir une vitesse de croisière constante pour parvenir au bout de l’aventure et obtenir son diplôme.

Avez-vous des conseils pour bien travailler avec les membres de son groupe de travail ?

Nous nous sommes rapidement rendu compte que prévoir une réunion hebdomadaire était indispensable.

Il fallait également instaurer de la transparence et de la confiance pour parler de ses contraintes, se mettre d’accord sur des créneaux mais aussi se répartir les rôles et responsabilités. Pour cela, nous avons eu l’aide de notre Coach EDHEC qui nous a donné quelques trucs et astuces pour lancer cette dynamique de travail.

Ce qui nous a le plus aidé, c’est d’apprendre à nous connaître, passer un peu de temps à ne pas parler que des travaux à rendre mais surtout des expériences de chacun, de nos vies personnelles afin que l’on puisse mieux se comprendre et apprendre à travailler ensemble.

« Les séances de coaching individuelles permettent de définir les axes de progrès de son développement professionnel. »

Pour vous, quels sont les points forts de la formation en ligne de l’EDHEC ? 

Le premier avantage c’est le parcours de coaching personnalisé. Les séances individuelles permettent de définir les axes de progrès de son développement professionnel mais également de mettre en place des solutions concrètes pour surmonter les difficultés que l’on peut rencontrer pendant la formation ou dans sa carrière.

L’autre avantage c’est le groupe de travail. Il peut être vécu comme un obstacle à surmonter au début mais il peut aussi se révéler être un soutien important. 

Voyez-vous déjà la valeur ajoutée de la formation au niveau professionnel ?

Je n’ai jamais été quelqu’un de très attachée à l’ambition. Le choix d’une école prestigieuse était vraiment stratégique, ce n’était pas pour nourrir mon ego. Mais la réalité, c’est que le regard de mes pairs, que ce soit dans la vie perso ou au travail, change.

Mes proches me disent constamment qu’ils sont fiers de moi, de la démarche que j’entreprends, fiers que j’ai pu intégrer une école comme l’EDHEC. Du côté de mes collègues, c’est pareil, il y a un regard très valorisant.

Autre bonne surprise, c’est que mon projet, à la base strictement personnel, intéresse désormais mon entreprise. La situation a évolué car les compétences que je développe à l’EDHEC sont immédiatement applicables dans mon job et cela se voit. Ma démarche est aujourd’hui reconnue et valorisée par ma direction.

« Je suis convaincue que j’ai fait le bon choix. Je me demande juste pourquoi je ne me suis pas lancée avant ! »

Comment avez-vous géré le financement ?

La première étape, c’est de rechercher de l’information afin d’évaluer la faisabilité du projet. Au début du processus d’admission à l’EDHEC, mon conseiller m’a d’ailleurs rassurée sur le fait que différents leviers pouvaient être activés.

J’ai donc mixé plusieurs sources de financement avec tout d’abord, un prêt bancaire à un taux très avantageux, mais aussi grâce au déblocage de mon CPF et l’aide de l’OPCA de mon secteur d’activité.

Enfin, l’EDHEC a créé une bourse « Leadership féminin » que j’ai eu la chance de décrocher et qui m’a permis de boucler mon plan de financement.

Que diriez-vous à quelqu’un qui hésite encore à se lancer dans une formation en ligne ?

L’hésitation, ça fait perdre du temps. Je suis convaincue que j’ai fait le bon choix. Je me demande juste pourquoi je ne me suis pas lancée avant !