fbpx

Erreur au travail : 5 conseils pour bien réagir

Accueil >  Blog >  Conseil carrière >  Erreur au travail : 5 conseils pour bien réagir

Dans une carrière, personne n’est à l’abri de commettre une erreur au travail. Dossier négligé, remis en retard ou supprimé, e-mail envoyé à la mauvaise personne, maladresse envers un collaborateur, perte de sang-froid en réunion, prise de parole ratée ou présentation médiocre, erreur de recrutement… Quelle que soit l’importance de cette faute, c’est la façon de la gérer qui permettra de la dépasser. C’est pourquoi, afin d’éviter que l’impair ne vire au drame ou n’entrave les perspectives professionnelles, il est crucial d’apprendre à adapter son comportement, pour en sortir grandi. Voici nos 5 conseils pour accepter son erreur, en tirer les leçons et progresser.

erreur au travail

#1 Reconnaître son erreur

Si l’erreur est humaine, une erreur au travail peut avoir des conséquences néfastes pour le business. Pour éviter qu’une faute ou négligence ne prenne des proportions trop importantes et ne se retourne contre vous, mieux vaut opter pour la franchise en la reconnaissant immédiatement. Informer les personnes concernées et exprimer ses regrets est un choix qui demande de faire preuve d’humilité et d’honnêteté, et se révèle essentiel pour ne pas perdre la confiance de ses collègues ou de son manager. Dans ce type de situation, avoir mûri auparavant une démarche de développement personnel prend tout son sens : en permettant d’apprendre à gérer ses émotions et les tensions, cette approche aide à adopter une attitude appropriée et à prendre les bonnes décisions.

#2 Savoir présenter son erreur

Au-delà de savoir reconnaître ses erreurs, savoir exposer la situation a toute son importance. Qu’il s’agisse d’une bévue impactant un client ou d’une faute commise au bureau, présenter l’erreur de façon neutre et les faits de façon constructive, en choisissant ses mots, permet de ne pas compromettre ses relations. Plutôt que de vous excuser, dédramatisez, sollicitez l’indulgence de celles et ceux qui sont impliqués, montrez votre considération et vos bonnes intentions, et faites un geste pour apaiser vos rapports.

#3 Assumer son erreur

Pour Sylvie Deffayet, responsable de la Chaire Leadership Development de l’EDHEC, les croyances ont un véritable impact sur le leadership. Dans le cadre professionnel, de nombreux managers pensent que reconnaître une faute rend moins légitime aux yeux des collaborateurs et supérieurs. C’est pourquoi la tentation de mentir, dissimuler ou nier son erreur, voire de l’imputer à une responsabilité collective, peut être forte. Pourtant, chercher à tromper l’entourage peut engendrer des malentendus, ternir une réputation, faire perdre la confiance et l’estime de ses collaborateurs et partenaires… Des conséquences susceptibles d’avoir des retombées très nuisibles sur une carrière. En définitive, ne vous dédouanez pas. Prendre ses responsabilités et assumer simplement sa faute, c’est faire preuve d’un comportement avisé et réfléchi, et ces qualités comportementales, ou soft skills, font aujourd’hui toute la différence en entreprise.

#4 Remédier à son erreur

Pour apporter une note positive aux circonstances et faire preuve de bonne volonté, proposer des solutions pour réparer son erreur est primordial. Cette intention permet non seulement de gagner en confiance et en crédibilité, mais aussi de prouver votre engagement et votre aptitude à gérer la situation en prenant les choses en mains. Et si votre erreur relève d’une défaillance ou de lacunes dans un domaine en particulier, par exemple une mauvaise communication managériale impactant le travail de vos collaborateurs, n’hésitez pas à élargir vos compétences pour faire face au problème et progresser. L’EDHEC Business School propose des programmes diplômants à distance permettant de se former et de bénéficier d’un accompagnement personnalisé tout en continuant à travailler.

#5 Tirer les enseignements de son erreur

Selon le principe de la PNL, l’erreur est source d’apprentissage, et donc utile pour s’améliorer. Pour éviter qu’une faute se reproduise, deux règles sont essentielles : analyser son erreur et la partager. Pour avancer, demandez-vous ce que cette faute montre sur vos compétences ou révèle de votre situation. En effet, une erreur peut aussi être la conséquence d’un processus au sein d’une entreprise : elle est parfois commise à la suite d’un enchaînement d’événements qui dilue les responsabilités. C’est pourquoi analyser la situation pour comprendre ce qui a mené à la faute et mettre en place des procédés pour éviter qu’elle se répète est déterminant. Dans le cadre du Programme Manager EDHEC Online, un module dédié au management des hommes et des équipes permet d’aborder ces questions et de progresser dans sa communication managériale. Car pour ne pas compromettre la motivation, les relations et l’efficacité au sein d’une équipe, il est indispensable d’appliquer aux autres les leçons tirées de ses erreurs. Cette attitude est la seule façon de réagir de façon adaptée et de bien gérer la situation lorsque la faute viendra d’un collaborateur.

Enfin, selon une étude publiée dans Nature Communications, il est aujourd’hui scientifiquement prouvé qu’apprendre de ses erreurs pour progresser active dans le cerveau le circuit de la récompense : ainsi, plutôt que de vous dévaloriser si vous commettez une erreur au travail, retenez que chacun a besoin de faire des erreurs pour évoluer, à condition d’y réfléchir de manière positive

Sur EDHEC Online nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure navigation possible, vous proposer des services personnalisés et réaliser des statistiques de visite pour améliorer votre expérience sur le site. En savoir plus.