fbpx

Devenir 'data-literate' pour booster ses compétences digitales

Accueil >  Blog >  Carrière >  Devenir 'data-literate' pour booster ses compétences digitales

Pour comprendre et analyser le monde qui nous entoure, nous avons besoin de plus en plus de données. Mais lire un graphique ou une feuille de calcul et savoir en tirer des informations utiles sont deux choses différentes. La première est à la portée de tout un chacun, quand la deuxième fait partie des nouvelles compétences digitales clé sur le marché du travail. 

Être data-literate, c’est donc non seulement savoir où trouver les bonnes informations, mais aussi être capable de les analyser. Les compétences analytiques ne sont désormais plus réservées aux analystes et scientifiques de la data ! Ces hard skills sont bel et bien appréciées, quand elles ne sont pas recherchées activement par vos futurs employeurs. 

Que vous soyez spécialisé en marketing, en ressources humaines ou dans les métiers de service, être à l’aise avec les données peut vous aider à vous démarquer sur un poste très demandé. Mais aussi, à évoluer sur le long terme au sein de votre entreprise ! 

Nous vous expliquons pourquoi et comment développer ces compétences digitales, et parler couramment le langage de la data !

compétences digitales

Que signifie être “data-literate” ?

Être ‘data-literate’, ou ‘parler data’, consiste à maîtriser la collecte, l’analyse, et la formulation d’arguments avancés à partir d’un gros volume de données, le tout dans un contexte bien spécifique. 

La plupart des personnes maîtrisant le langage des données sont en mesure de les lire sous une forme relativement brute. C’est en tout cas la définition de ‘data-literacy” qui prévaut pour 2021. Mais dans un futur proche, l’utilisation croissante des données promet d’impliquer de plus en plus de compétences connexes, autour du machine learning par exemple. 

 

Pourquoi ces nouvelles compétences digitales devraient-elles figurer sur votre CV ?

Quelle que soit votre expertise, vous allez devoir faire preuve de plus en plus d’adaptabilité dans un monde du travail en constante évolution. Face aux changements technologiques qui se font toujours plus rapides, les compétences analytiques sont un solide atout !

Pour booster votre CV, il est donc pertinent de prouver votre maîtrise de compétences digitales dont votre entreprise a besoin pour rester compétitive. À commencer par la data-literacy. 

Les employeurs sont en recherche croissante de profils analytiques

Le Big Data étant omniprésent dans tous les secteurs d’activité, et indispensable à la formulation de stratégies pertinentes, ces compétences digitales permettent aujourd’hui aux candidats de faire la différence. 

Selon l’enquête annuelle menée par Gartner auprès des Chiefs Data Officers (CDO), une mauvaise connaissance des données est l’un des principaux obstacles au développement d’une entreprise. Pour éviter de stagner, 80 % des organisations ont mené des initiatives spécifiques afin de surmonter les lacunes de leurs équipes en matière de data-literacy l’année passée.

Les compétences digitales liées à la data donnent du sens à votre rôle 

Lorsque vous comprenez ce que les données impliquent dans votre métier, votre service et finalement votre organisation, vous parvenez à identifier les gains en matière de productivité et d’opportunité que ces compétences digitales peuvent apporter à votre rôle. 

Ce faisant, vous identifiez aussi les potentiels profits et économies de coûts que vous pouvez apporter à votre entreprise ! Des capacités très valorisées par les organisations aujourd’hui…

Les recruteurs expliquent ainsi que les candidats ayant le plus de chances de décrocher un poste sont ceux qui expliquent comment ils seront en mesure de résoudre les problèmes qui se présenteront à eux. Ce sont aussi les profils capables de démontrer comment ils comptent générer des résultats ou identifier de nouvelles opportunités. 

N’hésitez donc pas à mettre à profit vos compétences digitales en matière de données dans votre CV pour booster votre employabilité ! Ou bien, tout simplement pour justifier une promotion/augmentation…

 

La communication, l’empathie et le storytelling reposent sur une meilleure connaissance de votre audience 

Votre employabilité dépend presque autant de vos compétences techniques que de vos soft skills (comme l’écoute, l’empathie, un bon sens de la communication, etc.). Mais ces dernières peuvent aussi être considérablement renforcées par vos compétences digitales, et en l’occurrence votre data-literacy

Que vous soyez ou non en contact direct avec vos clients, vous avez en effet besoin de les comprendre pour répondre ou anticiper leurs besoins. 

Une approche “user-centric”, déterminante pour le succès de toute entreprise, est nécessairement alimentée par des données. Le Big Data vous permet par exemple de structurer vos schémas de narration, d’engager plus efficacement votre cible et de booster votre taux d’acquisition. En amont, il participe aussi à façonner des produits ou services répondant aux besoins réels de leurs futurs utilisateurs. 

 

Comment développer des compétences digitales orientées data ?

Si beaucoup d’individus ont encore du mal à « parler données », il existe un large éventail de ressources d’apprentissage disponibles pour vous aider à démarrer. Pas besoin, par exemple, de vous lancer dans un bootcamp de développement ou un cours sur les SQL pour développer de solides compétences digitales en matière de data. 

Selon les profils, une approche continue peut être plus pertinente. Elle permet d’affiner et d’améliorer sa data-literacy de manière progressive, tout en se formant en parallèle de son activité.  

Comme toute langue étrangère, la maîtrise des données est une combinaison d’apprentissage et de pratique. Vous pouvez ainsi envisager différents formats :

  • L’apprentissage d’un langage de développement. Une compréhension, même basique, de la programmation aidera les profils juniors à être plus compétitifs. L’essentiel est de se concentrer non pas sur le langage le plus populaire, mais le plus pertinent dans votre domaine. 
  • Les MOOC et formations en ligne. De nombreuses plateformes proposent aujourd’hui des cours en ligne développés par les meilleures universités. Par exemple, on trouve sur Udemy des modules d’apprentissage automatique de l’Université de Stanford, ou le certificat professionnel en science des données de l’Université Harvard.
  • Les livres. Il existe une grande variété d’ouvrages dédiés à la donnée. Data Science from Scratch d’O’Reilly est une excellente entrée en matière. Idem pour Storytelling with Data de Wiley, qui s’adresse à tous ceux qui souhaitent apprendre à transformer la donnée en visuels impactants. 
  • Les projets personnels. Comme pour toute langue étrangère, la data-literacy se perfectionne par la pratique. Le meilleur moyen de tester ses compétences digitales, mais aussi de les conserver, est de les utiliser. Des sites Web comme Kaggle stockent tellement de données dans des domaines si variés que vous n’aurez aucun mal à trouver de la matière pour votre projet Data. 

Rome ne s’est pas faite en un jour. Maîtriser ces nouvelles compétences digitales s’apprend. Mais la clé est également de développer une éthique professionnelle axée sur les données pour en faire une partie intégrante de votre activité, ou du fonctionnement de votre entreprise !

 

Pour recevoir nos conseils sur la formation et le développement professionnel,
abonnez vous à BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.