fbpx

Coaching à distance vs Coaching en présentiel : quelles différences, et quels avantages ?

Accueil >  Blog >  Formation en ligne >  Coaching à distance vs Coaching en présentiel : quelles différences, et quels avantages ?

Le coaching professionnel à distance n’est pas exactement une nouveauté. Selon une enquête de 2019 sur le coaching des dirigeants d’entreprise, il représenterait même plus de 30 % de tous les services de coaching dispensés. Un chiffre en constante augmentation ces 7 dernières années.

D’ailleurs, force est de constater que la tendance s’est accélérée en 2020. De nombreuses formations et coaching professionnels sont en effet passés au mode distanciel du fait de la crise sanitaire. Et il y a fort à parier qu’elle se poursuive dans les prochaines années. Cette évolution promet de creuser l’écart avec le coaching en en présentiel, au profit des sessions virtuelles. 

Le changement récent s’accompagne naturellement de nombreux ajustements, pour maintenir l’attention des coachés, par exemple. Et de nouveaux outils sont apparus pour faciliter le coaching à distance. Dans cet article, nous nous intéressons aux modalités du coaching à distance et à ses bonnes pratiques

Coaching professionnel à distance ou en présentiel ? - EDHEC Online 

Quand le coaching à distance s’immisce dans la formation professionnelle

Mais avant de commencer, qu’est-ce que le coaching, et comment le différencier de la formation professionnelle ? Dans le monde du travail, le coaching à distance ou en présentiel relève du développement des compétences. Il s’est d’ailleurs progressivement imposé pour accompagner les évolutions économiques et technologiques auxquelles les travailleurs doivent s’adapter aujourd’hui. 

Pour être plus précis, ce sont les soft skills (ou compétences personnelles, émotionnelles et relationnelles) qui sont de plus en plus valorisées et recherchées par les recruteurs et les managers. C’est dans ce contexte que le coaching a commencé à s’immiscer graduellement dans les formats de formation traditionnels de formation. Des qualités comme l’adaptabilité, l’initiative ou la résolution de conflits semblent en effet plus simples à transmettre par son biais. 

En ce sens, la posture même du coach est différente de celle du formateur. Si ce dernier se positionne essentiellement sur un plan informatif ou technique, le coach laisse une plus grande place à l’écoute de son bénéficiaire. La relation entre le coach et le coaché est ainsi bien plus horizontale que celle entre enseignant et élève. Elle s’appuie sur des ressorts psychologiques, destinés à permettre au coaché de trouver lui-même des solutions. Mais aussi, de participer à l’élaboration du programme, ou d’identifier les étapes à suivre pour valider ses nouvelles compétences. 

Comme le résume Muriel Cauvin, coach au sein de l’Executive Master Programme Manager Online de l’EDHEC : “Être coaché, c’est retrouver l’énergie, les forces et apprendre à se faire confiance. Un peu comme dans le sport, le coach a un rôle de transmetteur d’énergie !” 

Cependant, et pour beaucoup de spécialistes, le coaching, à distance ou non, ne remplace pas la formation professionnelle. Cette dernière reste en effet indispensable pour développer une bonne connaissance de son secteur, ou de savoir-faire décisifs. 

Quels sont les objectifs du coaching professionnel ?

Le coaching est donc le moyen le plus efficace pour révéler les forces cachées ou sous-évaluées de chaque collaborateur. Mais aussi pour maintenir leur engagement dans leur métier, et leur insuffler l’envie de progresser. 

Le coaching professionnel est une pratique qui reste très variable en fonction des personnes accompagnées. D’ailleurs, les objectifs d’un coaching ne seront logiquement jamais les mêmes ! Ainsi, lorsque l’on se fait accompagner par un coach dans le cadre de sa carrière, les objectifs peuvent être divers : 

  • générer des résultats de performance qui répondent aux besoins de son l’entreprise ;
  • se mettre à niveau sur certaines compétences ou développer ses soft skills (notamment en matière de leadership, d’innovation, de communication) ; 
  • créer et maintenir une posture dans laquelle le  coaché est heureux dans son travail et dans son entreprise ; 
  • apprendre à établir des relations de travail constructives ; 
  • préparer une promotion ou la transition vers un nouvel emploi ;
  • savoir optimiser l’utilisation de son temps pour avoir plus d’impact ; 
  • mettre en œuvre des procédures positives, efficaces et efficientes pour les réunions d’équipe et les réunions d’équipe ;

Quel qu’en soit l’objectif, le coaching professionnel se veut un tremplin prenant en compte les individualités et aspirations de chacun. Cependant, là où l’objectif reste intrinsèquement similaire, le coaching peut endosser plusieurs formats : à distance, ou en face à face. Individuel, ou en groupe. Quel format est-il le plus vertueux, et comment en tirer parti dans le cadre de son projet de carrière ?

Coaching à distance vs Coaching présentiel : sont-ils si différents ?

Si le coaching vise à renforcer les soft skills des individus, sa digitalisation peut sembler contre-intuitive. En effet, le lien établi entre le coach et la personne coachée a une importance capitale. La communication non-verbale (notamment le langage corporel) aura un énorme impact sur la manière dont le coach oriente son accompagnement. 

L’enjeu, donc, est de créer une connexion de confiance et une dynamique positive. Notamment pour ce que l’on appelle le coaching de vie, lorsque le coaché rencontre des problèmes de confiance en lui, d’affirmation ou de positionnement au sein de l’équipe. C’est aussi le cas pour le coaching de dirigeants ou de groupe. Ou lorsque l’objectif est de lever les barrières ou les comportements hostiles qui peuvent empêcher le bon fonctionnement de l’entreprise. 

Mais malgré les stéréotypes, la rencontre entre coach et coaché reste possible dans le cadre de sessions à distance. Même si elle se fait par écrans interposés, il reste possible d’établir une relation d’accompagnement substituant celle d’un coaching en face à face. Les outils actuels permettent d’ailleurs au coach de capter les éléments non-verbaux évoqués précédemment.

Comme l’explique Muriel Cauvin dans un article détaillé sur les conditions d’un bon coaching à distance, “Intuitivement, on pourrait craindre qu’à distance le coaching perde en impact et que l’écran joue le rôle de filtre émotionnel, en créant une trop grande distance avec le participant. En réalité, le seul véritable prérequis à un coaching efficace à distance est technique : il faut s’appuyer sur un outil de visioconférence stable. Si l’image est nette et le son clair, le lien se crée.”

Et si les bons outils sont regroupés, le coaching à distance devient même parfois plus efficace que son  homologue présentiel.

Accompagnement digital : des avantages non négligeables

Certains considèrent que le coaching à distance permet à la personne coachée de s’ouvrir plus facilement que dans un cadre présentiel. Derrière son écran, elle se sentira moins vulnérable, et aura plus confiance en elle pour s’exprimer. Dans sa version digitale, le coaching permet d’aborder certains aspects clés plus rapidement, et donc de progresser plus rapidement que lors de sessions traditionnelles. 

On ne peut pas non plus nier les avantages pratiques et financiers du coaching à distance. Ce dernier présente en effet l’intérêt de pouvoir mener des sessions où que se trouvent le coach et le coaché, et de réduire les coûts de voyage lorsqu’ils sont géographiquement éloignés. Pour les dirigeants, le coaching en distanciel répond également à des impératifs d’efficacité et de temps. 

Le coaching professionnel fonctionne-t-il vraiment à distance ?

Malgré ces avantages, beaucoup de professionnels se méfient encore du coaching à distance. Cependant, il existe un corpus de recherche qui suggère que les résultats obtenus avec le coaching virtuel sont relativement similaires à ceux du coaching en présentiel

Cet article présente ainsi la satisfaction des personnes coachées et les résultats obtenus sont présentés comme comparables. Un autre article de la Coach Federation (The Virtues of Virtual Coaching, publié en 2018) a conclu qu’il n’y avait « aucune différence dans le degré de résolution des problèmes signalés pour les clients de coaching en présentiel ou à distance ». 

Il n’en reste pas moins que se trouver dans la même pièce est parfois indispensable, ou simplement préférable à une session virtuelle. C’est notamment le cas pour observer le client en situation (lors de réunion de travail ou dans sa communication avec les membres de son équipe). Le coaching en présentiel est également plus efficace pour développer certaines compétences (notamment émotionnelles ou interpersonnelles). 

Pour ce qui est du coaching de groupe, le format à distance demande à être un peu adapté. Les coachs doivent identifier les bons outils pour effectuer des mises en situation ou encore s’appuyer sur l’improvisation. Le seul réel ‘risque’ à distance est finalement que la mobilisation des ressentis, de la manière de penser et d’agir de la personne coachée sont moins perceptibles pour le coach. Ce qui peut constituer un frein pour la progression du coaché. 

Privilégier le coaching blended 

On peut donc en conclure que la mise en place d’un coaching professionnel à mi-chemin entre le 100 % distanciel et le 100% présentiel est peut-être la solution optimale. Dans le contexte actuel, le coaching à distance est un excellent moyen de maintenir le contact, et de poursuivre l’apprentissage de compétences professionnelles clé (en particulier d’adaptation). Néanmoins, il est préférable de le doubler d’une expérience à la fois en face à face, mais aussi collective

De manière plus générale, coacher et être coaché à l’ère du digital nécessite d’adapter ses méthodes et ses outils. Le tout, afin d’intégrer les avantages et les contraintes que présente la distance, notamment celle de la spontanéité des interactions. Au coach d’identifier les solutions qui sont réellement pertinentes avec le contenu de son coaching et les objectifs qu’ils souhaitent atteindre. Et au coaché de savoir quel format correspond le mieux à ses préférences et ses attentes !

Pour recevoir nos conseils sur la formation et le développement professionnel,
abonnez vous à BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.