fbpx

Le modèle des cohortes :
une méthode d’apprentissage qui marche ?

Accueil >  Blog >  Formation en ligne >  Le modèle des cohortes :
une méthode d’apprentissage qui marche ?

En matière de formation en ligne, nous sommes aujourd’hui entrés dans une quatrième vague d’innovation. Après celle des MOOC (qui a permis de démocratiser l’éducation en se concentrant sur l’accessibilité du contenu), les marketplaces (qui ont fait se rencontrer l’offre et la demande) et les toolbox (plus spécialisés et learner-centric), nous entrons dans l’ère des cours par cohorte. Les Cohort Based Courses (ou CBCs) sont la première méthode d’apprentissage réellement digital native

Contrairement à ses prédécesseurs, cette dernière puise dans la nature même d’Internet : à savoir son essence collaborative et interactive. 

Alors, véritable révolution de notre modèle d’apprentissage ou simple tendance ? Avant de trancher, nous vous proposons de découvrir les spécificités du modèle par cohorte, appliqué au sein des formations en ligne de l’EDHEC.

méthode d'apprentissage

Qu’est-ce que l’apprentissage par cohorte ?

L’apprentissage par cohorte est un style de formation en ligne collaboratif, dans lequel les élèves sont regroupés en “promotions” virtuelles et progressent ensemble. 

Dans l’éducation classique, nous sommes déjà largement habitués à ce modèle. Une classe de lycée, une promotion à la fac sont en effet autant de cohortes. Chaque élève se voit assigner le même programme, les mêmes devoirs ou évaluations, et surtout les mêmes échéances. Transposé dans le monde numérique, le modèle des cohortes suit le même principe, mais à distance plutôt qu’en personne. 

Il entre néanmoins en contradiction avec l’apprentissage “self-paced” ou auto-régulé, que l’on retrouve au cœur des trois précédentes vagues éducatives. Lorsque l’on suit un MOOC, ou un module de formation sur une marketplace à la demande comme SkillShare, on respecte son propre rythme. Et le parcours se fait en parallèle de centaines d’autres étudiants suivant le même cours, sans contact ni sans échange. 

 

Les avantages du modèle par cohorte : une méthode d’apprentissage plus active 

Alors que le modèle “self-paced” présente quelques inconvénients, notamment celui de maintenir les apprenants dans une forme de passivité, le principe des cohortes permet de revenir à un apprentissage plus dynamique. Ce modèle résout également de nombreux écueils de la formation en ligne. Plus particulièrement, celui de la question de l’engagement et de la rétention des connaissances. 

Voici quelques-uns des principaux avantages de l’apprentissage par cohorte :

Une collaboration accrue 

Dans un environnement numérique, l’apprenant peut rapidement avoir la sensation d’être seul face au contenu pédagogique. La méthode d’apprentissage par cohorte réintroduit l’interaction et la collaboration entre pairs. Une composante cruciale, qui améliore nettement son expérience. Et ainsi, sa capacité à retenir ses nouvelles connaissances ou compétences. 

 

Une plus grande solidarité entre les apprenants 

Parce qu’ils font partie de la même promotion, les apprenants d’une cohorte peuvent également se motiver et se soutenir lorsqu’ils en ressentent le besoin. Un soutien qui peut se révéler extrêmement précieux pour éviter le décrochage. Mais aussi, pour mieux assimiler de nouvelles informations et pour décrocher des opportunités professionnelles une fois la formation terminée.

Léa Fauché, qui anime la communauté de la formation Lion, insiste sur l’importance de la bienveillance au sein des cohortes. Elle mise sur des espaces en ligne et physiques, pour encourager les échanges et le partage de bonnes pratiques entre les apprenants. Un bon moyen de leur apporter plus de valeur ajoutée, et de favoriser l’entraide !

 

Une méthode d’apprentissage plus structurée 

Parce qu’ils progressent avec d’autres personnes, les apprenants profitent également d’un modèle de formation plus structuré. Les échanges entre élèves, mais aussi avec les formateurs se font à échéances fixes. Le principe même de la cohorte suppose ainsi de devoir suivre certains cours ou rendre certains travaux à des dates précises. Une structure qui permet de rester concentré, et qui limite les risques de décrochage en cours de route. 

 

Plus d’opportunités de réseauter, et donc plus de perspectives 

En rejoignant une cohorte, et parce que ce modèle suppose justement de s’inscrire dans la lignée des promotions précédentes, les apprenants ouvrent également plus de portes. Le fait de partager des intérêts, mais aussi des expériences et des objectifs communs facilite le réseautage. Et donc, il augmente les perspectives une fois la formation achevée.

Sur un plan plus personnel, la grande force de cette méthode d’apprentissage est son potentiel transformatif. Un potentiel que l’on ne peut réellement débloquer qu’en s’insérant dans des communautés de pratique, dans lesquelles on profite du soutien, mais aussi du modèle des autres membres. La cohorte réintroduit la dimension de rite de passage. Et permet de faire de l’expérience d’apprentissage une opportunité de changer en profondeur, pour le meilleur ! 

 

« C’est vrai qu’on était à distance tout au long de la formation, mais on a l’impression de se connaître car on se « voit » tous les jours. Dans un groupe, on a tous des caractères différents, on a tous des moments de faiblesses, et on n’a pas toujours les mêmes avis, mais c’est ce qui fait l’intelligence collective. Le tout est plus que la somme des parties ! »

Carole Cutier, Alumni de l’Executive Master Programme Manager Online

Pourquoi choisir la méthode d’apprentissage des cohortes ?

Pour qu’elle donne de bons résultats, une méthode d’apprentissage doit avant tout être adaptée au profil de l’apprenant. Aussi bénéfique soit-il, le modèle de cohorte ne répondra donc pas nécessairement aux attentes de tous les étudiants.

Avant de rejoindre une promotion digitale, pensez donc à vous poser les bonnes questions : 

  • Quel est mon objectif ? Réfléchissez à ce que vous espérez retirer de votre formation en ligne. Si vous souhaitez vous rapprocher d’autres personnes dans votre secteur, le modèle par cohorte peut vous aider à vous y faire une place. Mais si vous avez des disponibilités réduites ou besoin de terminer votre programme dans un court laps de temps, mieux vaut vous tourner vers le modèle “self-paced” ;
  • Quelles sont mes disponibilités ? C’est un facteur décisif dans votre choix final. Les cursus par cohorte vous obligeront à rendre des travaux dans des délais bien précis. Réfléchissez à votre disponibilité avant de vous engager ;
  • Avec quel style d’apprentissage suis-je le plus à l’aise ? Rejoindre une communauté n’est pas fait pour tout le monde. Certains apprenants préfèrent travailler seuls, ou peuvent se sentir mal à l’aise avec les interactions de groupe ;
  • Quel est votre budget ? Le modèle par cohorte peut s’avérer plus onéreux que les autres méthodes d’apprentissage. Cette barrière à l’entrée rompt avec la révolution de la formation en ligne en matière d’accessibilité. Mais elle permet aussi d’auto-sélectionner les apprenants les plus motivés et ainsi d’augmenter les chances de réussite. 

 

Le contenu n’est plus roi, ce sont les communautés qui sont reines

Si le modèle par cohorte est encore en phase d’émergence, et est ainsi amené à évoluer, la transformation qu’il apporte en matière d’engagement en fait une pierre angulaire de la formation digitale. Facilitant la fusion entre enseignement en ligne et physique, il créera de nouvelles opportunités pour les apprenants comme les formateurs.

Peut-être même redéfinira-t-il la définition même de réussite dans l’apprentissage !

Abonnez vous à la newsletter BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.