fbpx

Pourquoi j'ai décidé de me former en ligne - interview de Guillaume Legrand, Responsable réseau de Nysa

Accueil >  Blog >  Témoignage >  Pourquoi j'ai décidé de me former en ligne - interview de Guillaume Legrand, Responsable réseau de Nysa

Avec plus de 10 ans d’expérience dans l’univers des vins et spiritueux, on pourrait qualifier Guillaume Legrand de vétéran. De fil en aiguille, ce passionné d’oenologie a cumulé les expériences dans son industrie, évoluant d’alternant chez un caviste à responsable réseau pour Nysa, un réseau de cavistes indépendants fort de plus de 60 boutiques à Paris et en Île-de-France.

Afin de renforcer ses compétences managériales, Guillaume a fait le choix de se former en ligne. Il a récemment débuté le programme du Bachelor Online en Management & Commerce de l’EDHEC. Une décision qui intervient à une phase clé de sa carrière.

Bachelor en ligne

La passion du vin comme fil rouge de carrière

Je travaille dans le monde du vin, qui me passionne, depuis un peu plus de 10 ans”, commence Guillaume lorsqu’on l’interroge sur son métier. Après un BTS technico-commercial en vins et spiritueux, il débute sa carrière chez un caviste dans sa ville natale.

J’ai ensuite réalisé deux ans d’alternance chez un caviste Parisien. Puis, à la suite de cette expérience, j’ai enchaîné avec deux ans de CDD. Au magasin, je veillais à la présentation des produits, à la gestion des stocks. J’ai aussi développé durant ces années de fortes compétences relationnelles, avec les clients comme les autres cavistes.” En effet, les activités de caviste sont exigeantes, et demandent de savoir transformer le point de vente en un lieu de dégustation et de découverte agréable.

« J’ai beau avoir 12 ans d’expérience dans le vin, ce n’était pas le cas pour le management »

Au bout de ces quatre ans d’expériences professionnelles, Guillaume décide de retourner aux racines de son industrie. “J’ai fait le tour de France des vendanges, pendant deux mois. J’ai eu l’occasion de passer du temps en Champagne et en Centre Loire. Ça a été une belle occasion de revenir au côté ”terre”, au patrimoine du vin, en marge du commerce.” Une expérience qui lui donne envie d’aller plus loin.

Je suis retourné à Paris et suis rentré en contact avec la société Nysa, un réseau de cavistes indépendants. C’était en Novembre 2014, j’ai rejoint Nysa en tant que caviste, dans la plus grosse cave de Paris, rue Montorgueil. Ma mission était de développer l’activité commerciale, les animations, le contact client de cette cave.” Un job intense et exigeant, que Guillaume occupe un temps, avant que de nouveaux événements viennent bouleverser son quotidien…

L’expérience managériale, nouveau défi

Je suis devenu papa de jumeaux !”, s’enthousiasme Guillaume. “En parallèle, Nysa m’a proposé de devenir responsable réseau. Ce poste managérial consiste à aider l’ensemble des cavistes dans leur développement commercial. Ma mission était donc de les accompagner, de les aider à trouver les bonnes idées, définir les mises en avant produit, les opérations… Afin d’optimiser leur développement commercial.” Ce poste, que Guillaume occupe depuis maintenant 1 an, arrive avec des responsabilités accrues. “Je suis devenu Manager de 20 boutiques, et donc de 45 personnes !

Rapidement, Guillaume ressent le besoin de se former à ce nouveau métier à part entière. “J’ai souhaité me former, mais dans une mesure mêlant management et commerce. Avant ce rôle, j’avais deux boutiques et deux personnes à manager au quotidien, mais je n’avais pas l’expérience nécessaire pour gérer une grande équipe. En partenariat avec mes collègues responsables réseau et notre DRH, j’ai mis quasiment 1 an à chercher la meilleure formation possible, pour continuer à me former. Parce qu’in fine, j’ai beau avoir 12 ans d’expérience dans le vin, ce n’était pas le cas pour le management.

C’est au cours de cette recherche que Guillaume finit par porter son choix sur le Bachelor Online de l’EDHEC. “Nous avons trouvé, après discussion avec la Directrice des Ressources Humaines de Nysa, que la formation de l’EDHEC, notamment le BSC, était le programme le plus adéquat, le plus complet au vu de notre profil d’emploi, du profil de la société. L’EDHEC est une école de commerce mondialement reconnue, et cette offre totalement online était la plus adaptée à notre rythme de travail.” Les collaborateurs Nysa ont en effet plusieurs contraintes fortes au quotidien, notamment celle d’alterner fréquemment entre terrain et bureau. “Comme nous gérons nous même notre emploi du temps, ce programme était idéal pour concilier vie de famille et professionnelle.

« Ce programme m’a fondamentalement ouvert l’esprit sur comment mieux travailler, au sein de ma direction et avec mes employés »

La formation en ligne, une solution idéale

Après avoir débuté le programme, Guillaume revient sur ses premières impressions. “Au bout de déjà 1 mois de formation, j’ai appris beaucoup de choses avec mon coach. Ce programme m’a fondamentalement ouvert l’esprit sur comment mieux travailler, au sein de ma direction et avec mes employés. Ça a vraiment changé ma vision !

Le premier coaching individuel avec Barbara, coach certifiée le suivant toute l’année, a particulièrement marqué Guillaume. “Je lui ai évoqué les sujets que j’avais besoin de travailler, notamment mon approche avec les cavistes que je manage. Je fonctionne beaucoup à l’affect et je me disais que ce n’était pas forcément la meilleure façon d’envisager un management. En effet, cette méthode peut vite mettre le Manager dans une posture difficile ! Mais Barbara m’a ouvert l’esprit sur ma manière de fonctionner. Après nous avoir observé sur un cas pratique de jeu de rôle, elle m’a fait réfléchir à mon leadership. Je ne me voyais pas forcément comme un leader, et elle m’a montré que je pouvais en être un. Pas forcément par l’autorité, mais plutôt par l’empathie, qui est une de mes forces.

Du côté des cours plus théoriques, portant sur les leviers RH, Guillaume a aussi pu appliquer certains cas à son activité. “Tout ça me rapproche tellement de mon travail ! Le cours est pertinent par rapport à mon secteur d’activité, à mes objectifs quotidiens : il est adapté à mes enjeux réels.

Et Guillaume de conclure : “Je vois ce Bachelor comme une continuité de formation. Je pense que dans tout secteur d’activité on continue à se former jour après jour, dans les discussions, à droite à gauche. Je ne me vois dire un jour “ça y est je connais tout, je sais tout ! L’apprentissage est un travail à faire tout au long de sa vie.