fbpx

Comment gérer son stress avant un entretien ?

Accueil >  Blog >  Conseil carrière >  Comment gérer son stress avant un entretien ?

Pour plus de six Français sur dix , l’un des moments les plus stressants de leur carrière était un entretien d’embauche. La peur de ne pas être retenu par le recruteur ou de ne pas être à la hauteur peut devenir un véritable obstacle, même pour les candidats les mieux préparés. 53% des Français estiment d’ailleurs que le stress en entretien d’embauche a compromis leurs chances de décrocher un poste au moins une fois dans leur vie . Si vous venez d’être convoqué pour un entretien ou si vous cherchez à en obtenir un, il est donc important d’identifier les sources du stress pour mieux vous y préparer. Voici quatre sources de stress fréquentes, et comment les surmonter.

stress au travail

#1 La peur d’être inadéquat

Une fois que la date d’entretien a été convenue et se rapproche à grands pas, il arrive que l’on se sente inadapté. Il s’agit du fameux « syndrome de l’imposteur » : cette impression que les recruteurs se sont peut-être trompés, et que notre CV s’est glissé par inadvertance dans la pile des candidatures acceptées. Mais il n’en est rien ! Si vous ressentez du stress à l’idée d’être inadéquat, prenez le temps de relire l’offre d’emploi, votre candidature, votre CV et votre lettre de motivation, puis listez les raisons pour lesquelles vous convenez à ce poste. Les recruteurs connaissent bien leur métier, et s’ils souhaitent vous rencontrer pour en apprendre plus, c’est que vous avez bel et bien commencé à les convaincre. Par ailleurs, il est important que vous ne voyiez pas l’entretien d’embauche seulement comme un moyen de vérifier que vous convenez au poste à fournir. Il s’agit certes de vous interroger sur votre expérience et votre motivation, mais c’est aussi pour vous l’occasion de juger si l’entreprise et ses valeurs vous correspondent ! En changeant votre perspective sur l’entretien, vous l’aborderez moins comme un interrogatoire, et plus comme une négociation où vous avez votre mot à dire.

#2 La peur de l’imprévu

Tout le monde se l’est déjà imaginé : et si l’on vous posait une question qui vous prenait totalement au dépourvu ? Pour éviter cela, une bonne préparation est évidemment de mise. Peut-être pouvez-vous solliciter votre réseau ou d’anciens employés pour en apprendre un peu plus sur les pratiques d’embauche de l’entreprise. En effet, certains recruteurs utilisent des mises en situation ou des questions surprenantes pour évaluer la manière dont les candidats réagissent à des conditions inconnues. Si cela se produit, n’hésitez pas à prendre votre temps pour réfléchir avant de répondre. Par ailleurs, pensez à vous préparer aux questions typiquement posées en entretien : pourquoi vous avez choisi ce poste, votre parcours, vos ambitions… Ces questions sont une excellente opportunité de marquer des points en mettant en avant son profil et sa candidature – c’est la raison pour laquelle l’EDHEC Business School propose des simulations d’entretiens de recrutement au sein du Programme Manager Online. Enfin, à moins qu’il ne s’agisse d’un entretien à distance, prévoyez à l’avance votre trajet. Cela vous permettra de mieux gérer votre temps et de disposer d’un plan B en cas d’imprévu.

#3 La volonté de tout contrôler

La préparation est un atout de taille pour réussir votre entretien, mais il ne faut pas pour autant tenter de prévoir l’imprévisible ! Apprenez à pratiquer le lâcher-prise dans sa forme la plus simple : identifiez ce qui est sous votre contrôle, et concentrez-vous uniquement sur ces aspects. Pour tout le reste, acceptez que les choses puissent ne pas se passer comme prévu. Après tout, il est rare qu’un entretien se déroule à la perfection. Focalisez-vous donc sur votre apparence, vos réponses aux questions typiques, ou encore ce que vous amenez avec vous à l’entretien. Et si vous n’avez pas la réponse à une question, cela n’est pas si grave : reconnaître que vous ne savez pas encore quelque chose peut être vu comme une preuve d’humilité.

#4 Le stress purement physique lors de l’entretien

Même en observant toutes les bonnes pratiques, le stress reste une réaction normale de votre corps à une situation où l’enjeu est important pour vous. Lorsque vous pensez à votre entretien, portez attention à votre respiration : est-elle courte, saccadée ? Si c’est le cas, prenez une minute pour inspirer et expirer lentement et profondément. Le stress a certes une influence sur votre respiration, mais l’inverse est tout aussi vrai. Et pour aller plus loin, pourquoi ne pas essayer la méditation ? La méditation de type « pleine conscience » fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques ces dernières années, car il s’agit d’un exercice qui entraîne le cerveau à se focaliser sur une seule et même tâche tout en ignorant les distractions, comme par exemple l’anxiété à l’approche d’une épreuve. En maîtrisant votre réaction physique au stress, vous vous assurez de tirer tout le potentiel des éléments de préparation qui assurent votre succès en entretien : la revue de vos compétences, la formulation de votre projet professionnel, et les recherches que vous avez effectuées sur l’entreprise.

Sur EDHEC Online nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure navigation possible, vous proposer des services personnalisés et réaliser des statistiques de visite pour améliorer votre expérience sur le site. En savoir plus.