fbpx

Les causes insoupçonnées du burn out professionnel

Accueil >  Blog >  Vie au travail >  Les causes insoupçonnées du burn out professionnel

Vous êtes perpétuellement épuisé, vous vous ennuyez, ou bien vous vous sentez incompétent et incompris au travail en ce moment ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. En 2019 déjà, 1 cadre sur 2 déclarait avoir été atteint de burn out professionnel selon Cadremploi ! Mais même si une petite voix intérieure vous supplie de quitter votre job, est-ce vraiment la bonne solution ? 

Si personne d’autre que vous ne peut juger de votre situation professionnelle, de nombreuses recherches permettent aujourd’hui de mieux comprendre le phénomène du burn out. Ces recherches peuvent vous aider à déterminer si vous pouvez encore sauver votre poste actuel, et faire en sorte de retrouver des conditions de travail saines et épanouissantes. Ou au contraire, s’il est temps pour vous de préparer votre prochaine aventure professionnelle !

Pour commencer, il vous faudra comprendre les rouages du burn out, et en identifier les causes…

burn out professionnel

Qu’est-ce que le burn out professionnel ?

Le burn out est plus qu’un simple sentiment de stress ou de fatigue au travail. Il se différencie principalement de ces derniers par sa tendance à durer dans le temps, et ce, malgré les efforts que vous pouvez entreprendre pour vous en débarrasser. 

Concrètement, le burn out professionnel se manifeste par un sentiment d’appréhension, qui émerge dès le dimanche soir… Il s’accompagne d’un sentiment d’être incapable de retourner au travail, ou de trouver la moindre once d’enthousiasme dans votre job. 

Attention cependant à ne pas le confondre avec une maladie mentale ! Le burn out est plutôt un ensemble de symptômes résultant de la dégradation de votre rapport subjectif au travail. Le plus souvent, il se traduit par un épuisement émotionnel, psychique et physique. Mais aussi, par le développement d’une attitude cynique, censée vous “protéger” de la déception émotionnelle que provoque votre vie professionnelle. 

 

Quelles sont les principales causes du burn out professionnel ?

Divers modèles permettent d’expliquer et de prédire le burn out professionnel. L’un des plus utilisé est le modèle Areas of Worklife, que l’on doit à deux chercheurs américains : Christina Maslach et Michael P. Leiter. Ces derniers ont identifié six domaines dans lesquels vous pourriez rencontrer des déséquilibres. Ces derniers sont donc susceptibles de conduire à un état d’épuisement, et doivent être surveillés en permanence ! 

1. Le manque de contrôle 

Pour vous sentir épanoui et compétent dans votre travail, vous devez avoir la sensation de contrôler vos tâches et leurs résultats. Sans un niveau de responsabilité approprié, ou sans accès aux outils et aux ressources nécessaires pour bien faire votre travail, vous aurez tendance à ressentir une perte de contrôle. Le risque est alors de vous sentir moins efficace, puisque vous n’avez aucune prise sur les circonstances ou les décisions prises au sein de votre entreprise. 

En cas de perte de contrôle : envisagez de demander à vos supérieurs de vous confier plus de responsabilités ou d’autonomie. Prenez aussi l’initiative de vous former afin d’acquérir de nouvelles compétences, ou de perfectionner celles que vous possédez déjà !

 

2. Des récompenses insuffisantes

Le fruit de notre travail ne s’évalue pas uniquement sur notre fiche de paye. Beaucoup d’autres éléments de notre vie professionnelle sont ainsi sources de satisfaction. Elles peuvent par exemple être sociales (la reconnaissance de nos pairs et de notre entourage). Ou bien, intrinsèques à notre activité (comme le sentiment de bien faire, d’avoir un réel impact). 

Si vous jugez que ces récompenses sont insuffisantes, vous aurez plus tendance à être insatisfait par votre travail. Vous aurez ainsi plus rapidement la sensation de vous épuiser à la tâche ! 

En cas d’absence de gratification : vous n’aurez pas toujours de pouvoir sur votre niveau de récompense. Si tel est le cas, essayez d’ajuster vos attentes. Pouvez-vous compter sur vos pairs ou supérieurs pour recevoir la reconnaissance que vous considérez mériter ? Êtes-vous capable vous-même de reconnaître (et d’apprécier) le travail bien fait ?

 

3. L’absence d’un sentiment d’appartenance

Le sentiment d’appartenir à une communauté est essentiel pour favoriser le travail d’équipe. Il sert aussi à réguler les conflits, et encourage des interactions sociales positives. L’appartenance à une communauté se traduit également par de plus faibles niveaux de stress au travail. 

Savoir que vous pouvez compter sur vos pairs pour trouver du réconfort, de l’aide ou même recevoir des éloges joue énormément sur votre bien-être professionnel. Dans le cas contraire, vous aurez l’impression d’être abandonné à vous-même, et plus exposé au burn out. 

En cas de manque d’appartenance : demandez-vous ce que vous pourriez faire pour créer plus d’interactions positives avec vos collègues. Si vous travaillez en solo, essayez de vous entourer de personnes bienveillantes, qui partagent les mêmes valeurs que vous. Les espaces de coworking ou de coliving peuvent être de puissants remparts contre la solitude !

 

4. Le manque d’équité 

Si vous avez la sensation de ne pas être traité à égalité avec vos pairs, vous aurez également le sentiment de ne pas être respecté, ou d’être complètement impuissant. Concrètement, ce manque d’équité peut se traduire de plusieurs façons. Notamment dans la répartition des charges de travail, la rémunération, ou de mauvaises pratiques de résolution des conflits au sein de votre entreprise. 

Fait intéressant : Maslach note que nous nous préoccupons plus de l’équité de façade que de l’équité réelle. Nous attendrions ainsi simplement de nos supérieurs qu’ils maintiennent une apparence de traitement impartial dans leurs équipes. 

En cas d’inégalités sur votre lieu de travail : votre meilleur pari sera de porter ces dernières à l’attention de vos collègues ou supérieurs. Suggérez des alternatives pour régler les conflits ou différends. 

 

5. Des conflits de valeurs et une quête de sens non résolue

Le burn out professionnel peut également être causé par un décalage entre vos valeurs et vos objectifs personnels, parfois opposés à ceux de votre organisation

Cette forme de symptôme est liée à l’importance des récompenses, notamment symboliques. Si vous avez la sensation d’œuvrer contre vos valeurs, ou tout simplement de ne pas avoir de réel impact sur leur réalisation, vous aurez plus facilement l’impression de nager à contre-courant. Vous risquez donc de vous épuiser plus rapidement : c’est ce que l’on appelle le brown-out. Ce phénomène touche de nombreux profils qui ne s’épanouissent plus au travail, manquant de sens dans leurs activités professionnelles.

En cas de conflit de valeurs (ou brown-out) : si vous ne pouvez pas les aligner avec celles de votre organisation, il est peut-être temps de chercher du travail ailleurs. Et dans les cas où cela ne serait pas possible, tentez au moins de faire du lobbying dans votre entreprise sur les thématiques qui vous tiennent à cœur. 

 

6. La surcharge de travail, principale cause de burn out professionnel

C’est certainement le facteur le plus fréquemment associé au burn out professionnel. Une charge de travail insoutenable se traduira automatiquement par une sensation d’épuisement, ainsi qu’une perte de contrôle, un manque d’équité. À terme, vous risquez de perdre l’alignement entre les efforts que vous fournissez et les récompenses que vous en tirez. 

Cette surcharge peut être due à une quantité de travail trop importante (c’est-à-dire dépassant le temps dont vous disposez dans une journée). Ou encore, à l’absence de ressources et compétences appropriées pour accomplir votre travail correctement. 

En cas de surcharge : discutez avec vos supérieurs des délais ou ressources dont vous avez besoin pour réaliser les tâches qui vous sont confiées. Et si vous êtes auto-entrepreneur, il est peut-être temps de vous octroyer une pause, ou même de prendre des vacances ! 

Pour recevoir nos conseils sur la formation et le développement professionnel,
abonnez vous à BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.