fbpx

Auto-entrepreneur et salarié : comment se lancer ?

Accueil >  Blog >  Entrepreneuriat >  Auto-entrepreneur et salarié : comment se lancer ?

Vous êtes salarié, mais vous voulez aussi vous lancer en tant qu’entrepreneur ? Vous cherchez à gagner plus sans quitter votre emploi ? Vous pourriez rejoindre les rangs des slashers ! Le cumul de plusieurs activités professionnelles, ou slashing, n’est pas un concept récent : en 2016, plus de deux millions de professionnels avaient déjà choisi de porter plusieurs casquettes. Parmi eux, ils étaient près de 460 000 salariés à pratiquer également une activité non-salariée . Alors, par où commencer si vous souhaitez, vous aussi, être auto-entrepreneur et salarié en même temps ? Voici les réponses aux questions que vous pourriez vous poser.

auto-entrepreneur et salarié

#1 Auto-entrepreneur et salarié : est-ce bien légal ?

Il n’existe à priori aucune contre-indication à la pratique de ces deux activités en parallèle, car le statut de salarié au sein d’une entreprise est indépendant du statut d’auto-entrepreneur aux yeux de la loi. Cependant, la première chose à faire est de vérifier que votre contrat de travail n’inclut pas une clause d’exclusivité ou de non-concurrence qui vous interdirait de pratiquer votre activité annexe.

Examinez donc votre contrat en détail et communiquez au maximum avec votre employeur afin d’éviter des répercussions inattendues par la suite. Sachez également que si vous souhaitez créer une entreprise, ces clauses peuvent être suspendues pour une durée d’un an.

#2 Le slashing en vaut-il le coup ?

Tout dépend de vos motivations. Pour certains professionnels, devenir auto-entrepreneur est une manière de générer un complément de salaire, tandis que pour d’autres, cette activité est un moyen de gagner en expérience, de développer une expertise dans un domaine autre que son activité principale, ou de préparer une reconversion.

Dans d’autres cas encore, le cumul des statuts permet de tester une idée nouvelle tout en conservant la sécurité de son emploi, à l’image de ceux qui innovent au cœur de l’entreprise en faisant de l’intrapreneuriat. Quelle que soit votre situation, définir vos objectifs en amont vous permettra d’anticiper le temps et les ressources nécessaires à votre projet. Quoi qu’il arrive, vous pourrez toujours choisir de faire machine arrière si les retours de votre auto-entreprise ne sont pas à la hauteur de votre investissement.

#3 Ai-je assez de compétences pour être auto-entrepreneur et salarié ?

Tout dépend de l’activité que vous souhaitez démarrer. Si vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur est un moyen pour vous de pratiquer votre passion, ou de développer par vous-même de nouvelles compétences, vous aurez l’avantage de pouvoir commencer petit : l’auto-entreprise ne demande pas de revenu minimum et vous permet donc de progresser à votre propre rythme.

Si vous souhaitez tester une idée avant de lancer votre projet d’entreprise, comme le font un slasher sur dix, vous pourrez profiter de la sécurité de votre emploi existant. C’est la raison pour laquelle être à la fois entrepreneur et salarié est un laboratoire idéal pour l’innovation.

Mais pour ce faire, vous aurez peut-être besoin de nouvelles compétences, que vous pourriez obtenir dans un premier temps en suivant une formation en ligne – par exemple, le Bachelor of Science (BSc Online) en Marketing Digital et Innovation de l’EDHEC Business School propose en partenariat avec l’université de Stanford des modules de spécialisation en Innovation et Entrepreneuriat afin d’obtenir un Certificate of Achievement du Stanford Center for Professional Development.

#4 Comment puis-je me préparer ?

Commencez par examiner votre emploi du temps. Là où les horaires d’un poste en entreprise sont généralement peu flexibles, vos horaires d’entrepreneur seront sous votre propre responsabilité. Il est essentiel, donc, d’étudier votre temps de travail et vos habitudes avant de vous lancer.

  • Combien de temps pourrez-vous consacrer, chaque semaine, à vos nouveaux projets ?
  • Préférez-vous travailler une heure chaque jour, par petites touches, ou plutôt consacrer une journée de votre week-end à votre nouvelle activité ?

Pour faire cohabiter efficacement votre vie d’entrepreneur et votre vie de salarié, vous devrez apprendre à créer une séparation hermétique entre ces deux mondes. Utiliser des adresses mail différentes, voire même des comptes utilisateur séparés sur votre ordinateur, peut vous aider à passer plus rapidement d’un univers à l’autre pour optimiser votre productivité, sans recevoir de notifications intempestives. Lorsque cela est possible, pensez aussi à différencier votre environnement d’entrepreneur de votre environnement de travail classique, par exemple en aménageant un bureau à votre domicile ou en louant un poste dans un espace de coworking.

#5 Aurai-je le temps pour des projets en équipe ?

Le slashing demande souvent de réinventer sa manière de communiquer. Avec bien moins de temps disponible en comparaison à votre activité salariée, travailler en équipe et communiquer avec des prospects ou des clients sera un challenge supplémentaire. Que faire, par exemple, si vous souhaitez collaborer avec d’autres entrepreneurs aux horaires différents des vôtres ?

Les outils de travail à distance comme Slack vous permettront de coordonner vos efforts d’équipe, notamment en facilitant le partage de fichiers et d’informations sur l’avancement de votre travail, optimisant ainsi le temps que vous passerez sur vos projets.

Si votre idée demande de vous mettre en relation avec des clients potentiels, pensez à optimiser votre recherche et vous inscrivant sur des plateformes chargées de mettre en relation des prospects avec des entrepreneurs ; cela vous permettra d’automatiser une partie de vos processus et donc de libérer plus de temps.

Sur EDHEC Online nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure navigation possible, vous proposer des services personnalisés et réaliser des statistiques de visite pour améliorer votre expérience sur le site. En savoir plus.