fbpx

Tout ce qu’il faut savoir pour
lancer votre « side project »

Accueil >  Blog >  Entrepreneuriat >  Tout ce qu’il faut savoir pour
lancer votre « side project »

Entrepreneuriat, programmation, design… Lorsque leur travail ne leur permettait pas de suivre pleinement leur passion, nombreux sont les salariés qui ont choisi de développer des projets annexes, ou side projects. Ces projets s’accompagnent parfois d’un revenu : près d’un tiers des créateurs d’entreprises sont des salariés cherchant une activité de complément. Mais les revenus supplémentaires que l’on peut générer en parallèle de son emploi ne sont pas la seule motivation de celles et ceux qui ont décidé de développer leur propre projet. A la clé, une manière de s’épanouir, de créer de nouveaux contacts, voire même une reconversion. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Comment se lancer sans risque ? Voici quatre questions essentielles pour tout savoir sur les side projects.

side project

#1 En quoi consiste exactement un side project ?

La passion

Comme son nom l’indique, un side project est un projet que vous lancez « sur le côté », c’est-à-dire en parallèle de votre activité principale. Les motivations qui poussent les professionnels à démarrer de tels projets sont diverses. Pour certains, le side project est une opportunité de s’investir dans une passion.

Le projet entrepreneurial

Pour d’autres, le projet relève d’un esprit entrepreneurial  : tester une idée, créer un prototype, et pourquoi pas transformer son projet en travail à plein temps. Il n’est pas nécessaire d’avoir un talent ou une aptitude spécifique avant de lancer son side project. En effet, nombreux sont ceux qui utilisent ce temps à part pour se donner les moyens de réussir : apprendre le code, peaufiner son networking, ou   avec une formation.

Bon ou mauvais side project ?

Tant que le sujet vous passionne et que vous progressez vers votre objectif, il n’y a pas de mauvais side project.

#2 Quels sont les risques ?

Le temps et les ressources

Le risque principal lorsque l’on lance un side project est celui de la gestion du temps et des ressources. Par définition, votre projet doit se limiter à votre temps libre et au budget que vous pourrez y consacrer. Il est donc important de définir clairement comment vous souhaitez l’aborder pour éviter que celui-ci ne déborde sur votre occupation principale.

Pour lancer votre projet, pensez à planifier vos séances de travail dans la semaine, ainsi qu’à lister le matériel ou les logiciels dont vous aurez besoin.

Laboratoire d’idées

Au-delà de cela, un side project présente très peu de risques : il s’agit au contraire d’un laboratoire idéal pour tester de nouvelles idées en investissant uniquement les ressources que vous souhaitez y consacrer. En cas de difficulté, rien ne vous empêche de corriger votre trajectoire, voire même de vous lancer dans une toute nouvelle direction !

Le side project est donc l’occasion d’attendre la bonne opportunité pour vous lancer, en vous y préparant de manière sûre et progressive.

#3 Devrais-je parler de mon side project à mon employeur ?

Oui…

Il n’y a pas de réponse unique à cette question, car cela dépend fortement de votre projet, de votre employeur et de votre culture d’entreprise. Dans certains cadres, les side projects sont vus très positivement. C’est le cas d’entreprises comme Google, qui encouragent activement leurs employés à poursuivre des projets d’intrapreneuriat sur une portion définie de leur temps de travail. À son origine, la messagerie Gmail est d’ailleurs le fruit d’un side project ! Si votre culture d’entreprise y est favorable, tentez d’aborder le sujet avec vos supérieurs.

Ou non !

Selon les aides mises en place, votre entreprise pourrait mettre des ressources et des contacts à votre disposition. Si cependant vous préférez travailler par vous-même, rien ne vous empêche de garder votre projet pour vous. Veillez toutefois à examiner les clauses d’exclusivité ou de non-concurrence qui pourraient se trouver sur votre contrat de travail, car celles-ci pourraient vous interdire de pratiquer une autre activité en parallèle.

#4 Par où commencer pour mettre en place mon side project ?

Définir des objectifs

Comme tout bon projet, votre side project nécessite que vous définissiez vos objectifs avec clarté. Pour ce faire, projetez-vous dans le temps et visualisez votre projet dans un mois, six mois, puis un an. Quelles sont les grandes étapes que vous souhaitez franchir ?

Si vous cherchez à générer un revenu à l’aide de votre side project, quelle somme prévoyez-vous d’atteindre chaque mois ? Soyez le plus spécifique possible, puis ancrez ces objectifs dans le temps.

Développer de nouvelles compétences

Selon la nature de votre projet, peut-être aurez-vous à développer de nouvelles compétences au préalable. Pour ce faire, pourquoi ne pas suivre une formation en ligne tout en continuant à travailler ? Le Bachelor Online (BSc) de l’EDHEC Business School vous donne l’opportunité de compléter un module Innovation et Entrepreneuriat en partenariat avec le Stanford Center for Professional Development, l’occasion idéale d’apprendre à penser l’innovation et développer votre capacité de décision.

De plus, tous les participants aux formations bénéficient d’un accès immédiat au réseau Alumni de l’EDHEC, une ressource idéale pour solliciter l’aide d’autres entrepreneurs, interagir avec un mentor , ou trouver des collaborateurs avec un état d’esprit similaire au vôtre.

Sur EDHEC Online nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure navigation possible, vous proposer des services personnalisés et réaliser des statistiques de visite pour améliorer votre expérience sur le site. En savoir plus.