fbpx

7 erreurs à éviter pendant un entretien d’embauche

Accueil >  Blog >  Carrière >  7 erreurs à éviter pendant un entretien d’embauche

Dans le processus d’embauche, la maîtrise de l’art subtile de l’entretien est tout aussi important que de perfectionner son CV ou de décrocher de solides références. Au même titre que la majorité des interactions sociales, un entretien est un exercice plutôt subjectif. Néanmoins, avec un peu d’expérience, il est possible d’identifier les erreurs en entretien d’embauche les plus communes. Et en conséquence, de mettre tout en œuvre pour ne pas tomber dans ces pièges…

Voici 7 manières de mettre les pieds dans le plat avec un futur recruteur – et nos astuces pour les éviter !

erreur entretien d'embauche

1. Ne pas se préparer : l’une des principales erreurs en entretien d’embauche

Un entretien d’embauche s’aborde peu ou prou comme n’importe quel examen. Si vous voulez éviter le syndrôme de la copie blanche, il va falloir bachoter. 

L’une des principales erreurs en entretien d’embauche consiste donc à ne pas le préparer suffisamment. Pour vous démarquer, il est important de faire des recherches non seulement sur l’entreprise que vous vous apprêtez à rejoindre, mais aussi sur le poste à pourvoir. 

Pensez à analyser scrupuleusement la description de poste et comment votre profil s’y aligne. Préparez également vos réponses aux questions que le recruteur est le plus susceptible de vous poser. Cerise sur le gâteau : une préparation minutieuse devrait aussi vous aider à arriver plus détendu !

 

2. S’habiller de manière inappropriée et ne pas prêter attention à son langage corporel

Pour un premier rendez-vous comme un entretien d’embauche, les apparences sont déterminantes. Dans le cas d’une potentielle embauche, il est ainsi impératif d’avoir une apparence professionnelle et sérieuse. Attention néanmoins à adapter votre tenue vestimentaire à l’organisation auprès de laquelle vous postulez. Le dress-code d’une startup et celui d’un grand groupe ne seront généralement pas les mêmes !

Votre langage corporel (en présentiel ou à distance) en dit également long sur vous. Des études montrent que 55% des messages que nous véhiculons passent par des éléments non verbaux, comme les expressions du visage ou la posture. Soyez donc attentif à ne pas laisser transparaître votre nervosité, et à vous montrer au contraire confiant et concentré. 

 

3. Poser les mauvaises questions

Une autre erreur d’entretien d’embauche très commune est de ne pas poser les bonnes questions. Vos recherches en amont ne devraient ainsi pas se concentrer uniquement sur les réponses que vous allez donner au recruteur, mais aussi sur les questions que vous allez poser.

Commencez par celles qui vous sont venues dans le cadre de vos recherches, lorsque vous avez découvert la fiche de poste ou évoqué l’entretien avec vos proches. Demandez, par exemple, des détails sur le poste : 

  • À quoi ressemble une journée moyenne ?
  • Le poste vient-il d’être créé ?
  • Dans le cas contraire, pourquoi est-il actuellement à pourvoir ?
  • etc…

Quoi que vous fassiez, évitez de poser des questions aux réponses évidentes, ou disponibles sur le site web de l’entreprise…

 

4. Dénigrer des anciens employeurs

Il n’y a pas pire “red flag” pour un recruteur que d’entendre un candidat critiquer son ex-employeur. En effet, il se demandera automatiquement si vous parleriez de son entreprise de la même manière ! Second risque : le recruteur pourrait penser que vous avez des difficultés avec l’autorité, le travail en équipe, et la loyauté. 

 

5. Être trop “à l’aise”, une erreur sous-estimée en entretien d’embauche

Si l’un des principaux points négatifs en entretien d’embauche est de communiquer votre stress, l’inverse peut aussi se révéler fatal pour votre candidature. 

Vous vous sentez à l’aise dans cet exercice qui terrifie nombre d’entre nous ? C’est une excellente nouvelle ! Mais attention à ne pas dépasser les limites, et à ne pas partager trop de détails personnels. Vous ne disposez que d’une fenêtre très limitée avec le recruteur, alors restez concentré sur votre parcours pro et les besoins de l’entreprise. Par ailleurs, certaines entreprises n’apprécient que peu la familiarité des candidats au cours du processus d’embauche…

 

6. Évoquer trop tôt le salaire et les avantages sociaux du poste

Pour de nombreux responsables des ressources humaines, les candidats ne devraient jamais aborder le sujet du salaire en premier

Ce n’est d’ailleurs pas tant parce que cela pourrait méprendre l’employeur sur le réel intérêt du candidat pour le poste, mais plutôt parce que cela le place dans une position de négociation plus faible. 

Vous n’aurez en effet pas encore eu le temps de démontrer pourquoi vous êtes le meilleur candidat pour le poste. Alors prenez votre patience en main et démontrez vos qualités avant d’aborder le sujet de la rémunération !

 

7. Ne pas établir de relation avec le recruteur

Un entretien n’est pas seulement l’occasion de prouver que vous avez l’expérience et les compétences adéquates pour le poste. C’est aussi le moment de montrer que vous serez un excellent élément pour l’équipe que vous vous apprêtez à rejoindre. 

Profitez de cette rencontre pour établir une réelle relation avec le recruteur. Créez un contact en prolongeant dans la mesure du possible la conversation après l’entretien (mais sans en faire trop !). Prenez également le temps de lui envoyer un message pour le remercier. Et envoyez également un message de remerciement au contact de votre réseau qui vous aurait servi de référence.

 

Les erreurs en entretien d’embauche sont humaines…Essayez autant que possible d’éviter celles que nous venons de présenter. Et si vous commettez un impair pendant votre entretien, pensez à envoyer à votre interlocuteur un e-mail expliquant votre situation et le remerciant pour l’opportunité qui vous a été offerte. L’humilité est une qualité que de nombreux employeurs savent apprécier !

Pour recevoir nos conseils sur la formation et le développement professionnel,
abonnez vous à BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.