fbpx

Comment réussir sa transition entre grand groupe et start-up ?

Accueil >  Blog >  Evolution de carrière >  Comment réussir sa transition entre grand groupe et start-up ?

Gravir les échelons, se former à un autre métier, changer de secteur d’activité… Un plan de carrières peut prendre des formes très diverses. Passer d’un grand groupe à une start-up – ou inversement – est une évolution possible plébiscitée par de plus en plus de salariés. Pour la réussir, il faut se poser les bonnes questions et bien se préparer avant de sauter le pas.

start up grand groupe

En 2017, alors qu’ils n’étaient que 3% à travailler dans une start-up, 42% des salariés français affirmaient souhaiter en intégrer une au cours de leur carrière*. Si les start-up attirent, c’est avant tout pour leur image « décontractée » et l’idée qu’il est possible d’y trouver une forme de liberté, plus difficile à avoir dans un grand groupe.

Au-delà de la taille des entreprises, ces deux univers professionnels reposent en effet sur des codes différents – bien qu’ils se rejoignent aussi par ailleurs et que les uns s’inspirent de plus en plus des autres pour faire évoluer leurs pratiques.

Comme pour toute évolution professionnelle, il est essentiel de bien s’y préparer. « Il faut avant tout se demander pourquoi on veut changer et ce que l’on attend de ce changement, explique Muriel Cauvin, coach au sein des formations online de l’EDHEC Programme Manager 100% Online et en blended learning de l’EDHEC Online. Que l’on veuille intégrer un grand groupe ou une start-up, il faut bien identifier les raisons de ce choix et se demander si l’entreprise envisagée pourra effectivement répondre à ses attentes.

Une transformation professionnelle n’est jamais une période neutre et elle s’accompagne souvent d’une transformation personnelle, d’où l’importance de bien se préparer ». D’autres professionnels ont déjà opéré une telle transformation et peuvent partager leur expérience enrichissante. Qu’ils fassent partie de votre réseau ou qu’ils aient publié un livre, ne vous privez pas de ces témoignages.

Les différences entre start-up et grands groupes

En la matière, les clichés ont la vie dure. Mais ils reposent sur des réalités qui permettent de savoir s’il on veut évoluer dans l’une ou l’autre type de structure. Si vous avez envie d’un poste bien cadré, de vous inscrire dans un ensemble aux process définis, d’acquérir de l’expérience et d’avoir une certaine stabilité, le grand groupe semble répondre parfaitement à vos attentes.

A l’inverse, si vous êtes à un moment de votre vie professionnelle où vous désirez plus d’autonomie, de flexibilité, de transversalité dans vos tâches, voire de responsabilités, c’est qu’il est peut-être le moment d’envisager le monde des start-up.

Au grand groupe, les avantages de type RTT ou treizième mois, à la start-up, les activités annexes comme les apéros du jeudi et les postes dont les contours se dessinent au fil du temps. Mais la différence, peut-être la plus importante, à bien appréhender pour réussir son intégration est l’implication que l’un et l’autre demande.

Au sein d’un grand groupe, on attendra de vous que vous remplissiez pleinement votre mission, atteigniez vos objectifs et soyez tout de même un collaborateur sympathique avec lequel on partage volontiers son déjeuner.

Travailler dans une start-up demande un engagement plus profond : les valeurs de l’entreprise, le produit ou service qu’elle défend, le désir de gagner des parts de marché et de faire passer la start-up d’une taille petite à moyenne… Même si vous n’êtes pas le fondateur, vous devez avoir envie de participer pleinement à sa croissance et à sa réussite, pour vous y épanouir pleinement.

 

Grand groupe : passage obligé ?

Pourquoi, alors que plus de 50% des 15-29 ans souhaitent travailler en start-up, les jeunes diplômés s’orientent majoritairement vers des grandes entreprises en début de carrière ? Certainement pour satisfaire à des critères d’employabilité – une expérience dans un grand groupe est facilement valorisable sur un CV – mais également pour l’expérience. Les grandes entreprises sont extrêmement formatrices.

Alors pourquoi, après un parcours professionnel en start-up, certains désirent tenter l’aventure du grand groupe ? Également pour l’expérience. En effet, les grandes entreprises peuvent offrir l’opportunité de travailler sur des projets de grandes envergures, nationales voire internationales.

Pour autant, décider d’intégrer un groupe après avoir fait ses classes en start-up peut être une vraie prise de risque. « Même si les codes des grands groupes semblent être plus connus, passer d’un type d’entreprise à un autre revient toujours à sortir de sa zone de confort, explique Muriel Cauvin. Il faut réapprendre et ne pas arriver dans son nouvel environnement de travail avec trop de certitudes. »

5 conseils pour bien s’intégrer dans une start-up

Passer d’une grande entreprise au fonctionnement traditionnel à une start-up demande quelques ajustements. Voici 5 conseils pour bien s’intégrer :

Donner une grande importance à la dimension humaine, relationnelle : travailler dans une start-up, c’est faire partie d’une équipe qui se vit parfois comme « une grande famille ».
Adhérer à l’aventure collective : le projet de l’entreprise devient le vôtre. Pour compenser un salaire moins important, la start-up peut d’ailleurs vous proposer de vous associer au capital de l’entreprise.
Faire preuve d’humilité : malgré vos nombreuses années d’expérience, ne cherchez pas à tout révolutionner en arrivant. N’oubliez pas que vous avez beaucoup à apprendre de ce nouvel environnement.
Faire preuve d’agilité : votre fiche de poste restera à redéfinir continuellement et on attendra de vous que soyez un peu touche à tout.
Apprendre de nouvelles méthodes de travail : les start-up ont intégré les outils de communication et de travail collaboratifs en ligne. Travailler en équipe mais à distance, basculer dans un mode de travail dématérialisé comme les digital workplace… Les formations de l’EDHEC Online sont particulièrement indiquées pour apprendre vite et bien à maîtriser ces méthodes innovantes.

*Source BVA pour mediarh.com

Sur EDHEC Online nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure navigation possible, vous proposer des services personnalisés et réaliser des statistiques de visite pour améliorer votre expérience sur le site. En savoir plus.