fbpx

Lancement de l’application CPF : prenez votre destin en main !

Accueil >  Blog >  Financement >  Lancement de l’application CPF : prenez votre destin en main !

Directeur EDHEC Online, Benoit Arnaud nous partage son analyse sur le lancement de l’application CPF par le gouvernement. C’est pour lui une étape-clé dans la réforme de la formation professionnelle et des nouvelles modalités de financement de la formation continue.

application cpf

Véritable révolution ou business as usual ? Si l’application suscite de nombreux commentaires, son lancement a surtout un mérite clair : celui de remettre la formation sur le devant de la scène et d’encourager l’ensemble des professionnels à prendre les rênes de leur parcours.

Dans la continuité de la plateforme web Mon Compte Formation, l’application CPF (pour Compte Personnel de Formation) a été conçue pour devenir la marketplace de la formation professionnelle : elle permet à chacun, depuis son mobile, de s’informer sur les programmes de formation, de connaître le solde de son CPF, et de s’inscrire en quelques clics à la formation de son choix, qu’elle soit en présentiel ou en e-learning.

Dans ce nouveau système, il n’y a plus d’intermédiaires administratifs entre les salariés et leurs formation – un rôle joué auparavant par les Opérateurs de compétences (OPCO, ex-OPCA).

La formation au cœur de la vie professionnelle de chacun

En simplifiant le processus d’information, de choix et d’inscription à une formation, l’application CPF entend encourager les 33 millions d’actifs à se poser davantage la question de leur évolution professionnelle et d’engager leur droit à la formation : en 2019, sur les 900 millions d’euros disponibles au titre du CPF en France, seuls les 2 tiers auraient été utilisés. À cet égard, l’actualité autour du lancement de l’application aurait déjà permis à certains de découvrir l’existence même du CPF, relativement méconnue.

Sur la forme, le lancement de cette application initie donc un vrai changement de modèle et reflète la dynamique positive impulsée par la réforme en cours : les salariés sont désormais reconnus clairement comme les acteurs de leur parcours professionnels, libres d’explorer toutes les possibilités et de se former quand ils le souhaitent, sans attendre la validation d’un dossier par un organisme tiers. Car qui mieux que vous peut savoir ce dont vous avez besoin, et à quel moment ?

Sur le fond pourtant, rien ne change réellement : les salariés souhaitant se former en dehors de leurs heures de travail et sans demander l’autorisation à leur employeur pouvaient déjà le faire avant – en particulier grâce au e-learning. La souplesse d’organisation permise par les programmes online permet aux actifs d’organiser leur temps comme ils le souhaitent et de se former tout en continuant à travailler. Une liberté particulièrement adaptée dans le cas d’un salarié préparant sa reconversion ou d’un projet de création ou de reprise d’une entreprise.

« Les salariés sont désormais reconnus clairement comme les acteurs de leur parcours professionnels, libres d’explorer toutes les possibilités et de se former quand ils le souhaitent »

Les entreprises, indispensables partenaires de l’évolution professionnelle de leurs salariés

À l’approche du lancement de l’application, certaines entreprises ont exprimé une crainte : celle de perdre leur droit de regard sur les formations suivies par leurs collaborateurs – arguant qu’il était désormais possible pour un salarié de se former sur n’importe quel sujet qui n’aurait rien à voir avec son poste actuel. En réalité, ici encore rien ne change : l’accord de l’employeur est toujours nécessaire pour se former sur son temps de travail.

Et s’il est évident que les apprenants se forment d’abord pour eux-mêmes, l’engagement dans un parcours de formation relativement long passe toujours par un dialogue de confiance avec leur employeur. Dans le cadre de formations certifiantes ou diplômantes comme les formations online de l’EDHEC, qui engagent les apprenants sur plusieurs mois pour développer leurs compétences en profondeur, salariés et entreprises ont clairement intérêt à penser ensemble un projet de formation gagnant-gagnant, et à co-investir pour un avenir commun.

C’est pour cela qu’à l’EDHEC nous avons toujours considéré qu’en matière de formation professionnelle nous faisions du « B2C… 2B », et construit des programmes en phase avec la réalité des entreprises d’aujourd’hui.

Ce qui est certain, en revanche, c’est que certaines entreprises sont aujourd’hui au défi de changer de modèle, pour passer d’une vision essentiellement administrative de la formation – approchée uniquement sous l’angle du nombre d’heures effectuées, de la gestion de conventions, etc. – à une approche plus individualisée. Une approche qui considère la formation comme génératrice d’un double bénéfice : pour le salarié et pour l’entreprise.

« Certaines entreprises sont au défi de changer de modèle, pour passer d’une vision essentiellement administrative de la formation à une approche plus individualisée. »

Un pas de plus vers la formation tout au long de la vie

Le plus intéressant avec l’application CPF n’est donc pas tant sa dimension tech mais la dynamique plus globale qu’elle initie, à l’échelle du système tout entier. En encourageant, d’un côté, les actifs à se saisir de leur évolution professionnelle et en invitant les entreprises, de l’autre, à accompagner leurs collaborateurs dans le développement de leurs compétences tout au long de leur carrière, cette nouvelle application constitue un pas de plus vers l’avènement du lifelong learning.

Cette notion, traduite en français par « formation tout au long de la vie », c’est l’idée selon laquelle la formation n’a pas à être un moment de transition ponctuel mais bien un processus au long cours, qui vient accompagner le parcours et l’évolution professionnels de chacun, à tout âge et à tout stade de sa carrière.

Dans ce grand et passionnant mouvement, la formation en ligne devient un allié essentiel pour tous les professionnels : en s’intégrant avec flexibilité aux contraintes de leur vie professionnelle, elle leur permet de se former toute leur vie, au fil de leurs besoins et de leurs objectifs. Pour réfléchir, évoluer et développer ses compétences en continu, et construire son parcours en toute liberté.

« La formation en ligne permet de se former toute sa vie, au fil de ses besoins et de ses objectifs. »

application cpf

BIO

Benoît Arnaud est Directeur EDHEC Online, la plateforme digitale de l’EDHEC Business School lancée fin 2018.

Ingénieur des Mines de Paris et diplômé du MBA INSEAD, Benoit Arnaud a rejoint l’EDHEC en 2010 en tant que directeur d’EDHEC Executive Education & MBAs. Auparavant, Benoit Arnaud était directeur général du MIP, l’Ecole de Management soutenue par des grands patrons dont Claude Bébéar (AXA), Martin Bouygues (Bouygues) et Bruno Bich (BIC). Benoit Arnaud a débuté sa carrière chez Péchiney Italia, puis au sein du groupe BIC et du cabinet McKinsey, où il était en charge de projets internationaux en lien avec la stratégie Corporate et la finance. Administrateur bénévole de la Fondation Entreprendre et administrateur du Laboratoire Aguettant, un des leaders français de la santé à l’hôpital, Benoit Arnaud est Chevalier dans l’Ordre National des Palmes Académiques et Colonel de la Réserve Citoyenne de l’Armée de l’Air.

Sur EDHEC Online nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure navigation possible, vous proposer des services personnalisés et réaliser des statistiques de visite pour améliorer votre expérience sur le site. En savoir plus.