fbpx

Le Growth Mindset : nouvelle compétence phare des entrepreneurs ?

Accueil >  Blog >  Conseil carrière >  Le Growth Mindset : nouvelle compétence phare des entrepreneurs ?

Votre état d’esprit est votre arme la plus puissante. Que vous visiez la réussite professionnelle, le lancement de votre propre entreprise, ou même l’éducation de vos enfants, avoir le bon état d’esprit est ce qui fera souvent la différence entre le succès et l’échec. Et difficile d’évoquer cette idée sans parler de Carol Dweck, à qui l’on doit le concept de Growth Mindset. 

Dans son ouvrage, sobrement intitulé “Mindset”, la professeure de l’Université de Stanford décrit les traits principaux des personnes dotées du Growth Mindset. Elle y dépeint des profils convaincus que leur succès dépend entièrement du temps et des efforts qu’elles consacrent à leurs objectifs. Et persuadés que leurs compétences et intelligence peuvent être façonnées, améliorées, grâce à leur persévérance. 

Cet état d’esprit est particulièrement présent chez les entrepreneurs. Dans cet article, nous vous proposons d’explorer les caractéristiques du Growth Mindset. Mais aussi, de découvrir comment développer ou favoriser l’émergence de cette mentalité dans vos équipes !

Growth mindset - EDHEC Online

Que dit la recherche sur le growth mindset ?

Il y a plus de 30 ans, Carol Dweck et ses collègues de l’Université de Stanford se sont intéressés aux attitudes des étudiants face à l’échec. Ce faisant, l’équipe remarque que certains rebondissent aisément, tandis que d’autres semblent dévastés, même par les plus petits revers. 

Après avoir étudié le comportement de milliers d’étudiants, le Dr Dweck a développé les concepts de Growth et Fixed Mindset. Ces derniers décrivent les croyances sous-jacentes que nous avons à propos de l’apprentissage et de l’intelligence. Lorsque les élèves croient qu’ils peuvent devenir plus intelligents, ils comprennent que leurs efforts les rendent plus forts. Par conséquent, ils consacrent plus de temps et de travail à atteindre leurs objectifs, ce qui se traduit logiquement par de meilleurs résultats. Un véritable cercle vertueux de développement personnel !

Les avancées récentes en neurosciences nous montrent que le cerveau est beaucoup plus malléable que nous ne pourrions l’imaginer. La recherche sur la plasticité cérébrale met en lumière la façon dont notre expérience personnelle module la connexion entre nos neurones. De fait, nous pouvons augmenter notre croissance neuronale grâce aux actions que nous entreprenons. Comme par exemple mettre en place de bonnes stratégies, poser des questions, résoudre de nouveaux problèmes ou adopter un rapport à l’apprentissage continu (et non cantonné à nos études). 

Growth vs Fixed Mindset : ennemis jurés ?

L’une des croyances les plus fondamentales que nous portons sur nous-mêmes est la façon dont nous percevons et habitons ce que nous considérons être notre personnalité. A l’inverse du Growth Mindset, le Fixed Mindset (ou état d’esprit fixe) consiste à supposer que notre caractère, notre intelligence et notre créativité sont des données statiques, que nous ne pouvons pas changer de manière significative. 

Dans les environnements de travail dans lesquels le Fixed Mindset est la norme, le succès est l’objectif ultime des individus : il confirme à leurs yeux leur “niveau d’intelligence”, considéré comme fixe et immuable. Et dans cette situation, les individus ont tendance à s’efforcer d’éviter à tout prix l’échec, considéré comme un signe d’incompétence. 

A l’inverse, les individus dotés du Growth Mindset prospèrent en se confrontant à de nouveaux défis. Ils voient l’échec non pas comme une preuve de manque d’intelligence, mais comme un tremplin les propulsant vers de nouvelles connaissances, et donc compétences. De ces deux mentalités, que nous manifestons souvent dès le plus jeune âge, découle une grande partie de notre comportement. Mais aussi de notre relation au succès et à l’échec dans des contextes professionnels et personnels, et finalement de notre capacité à être heureux. 

Le Growth Mindset : la clé des entrepreneurs ?

Si chaque entrepreneur (et projet entrepreneurial) est unique, beaucoup partagent les mêmes qualités. Notamment, un leadership fort, une appétence pour l’apprentissage continu, et une grande capacité d’innovation. D’ailleurs, ces qualités ne sont pas uniquement importantes pour les entrepreneurs. Elles gagnent à être encouragées auprès de leurs équipes, pour que l’organisation progresse rapidement.

 

En supposant que toute nouvelle organisation est destinée à croître pour survivre, le rôle de l’entrepreneur changera naturellement avec le temps. En effet, à mesure que l’entreprise se développe, il en va de même pour les rôles de direction. Un état d’esprit fixe – contrairement au Growth Mindset des entrepreneurs – n’encourage absolument pas cette évolution. Il ne permet pas non plus aux employés de se former, d’évoluer, et donc de faire émerger de nouveaux leaders.  Moins de prise de risque, de liberté, de collaboration, mais aussi une plus faible acceptation de l’échec sont autant de symptômes d’un Fixed Mindset. Et préjudiciables aux entreprises.

Comment développer un Growth Mindset au travail ?

En tant qu’entrepreneur, adopter une culture d’apprentissage et d’innovation sera l’un (si ce n’est LE) facteur essentiel qui permettra à votre projet de se développer. Entretenir un Growth Mindset, non seulement pour vous mais aussi au sein de vos équipes, est donc essentiel pour soutenir l’innovation et la croissance. Voici quelques bonnes pratiques pour le cultiver. 

Remplacer l’échec par la notion de “pas encore” 

La vision binaire de l’échec versus la réussite est un terreau fertile au développement d’une mentalité fixe. Dans ses recherches, Dweck explique par exemple comment le simple fait de remplacer un constat d’échec par celui de “pas encore” permet aux élèves les moins performants de persévérer et de s’améliorer. 

Dans un cadre professionnel, il peut être difficile de voir ses échecs comme autre chose que ce qu’ils sont. Mais transformer ces derniers (qui sont d’ailleurs inévitables) en opportunités pour progresser vous soustrait à la tyrannie du présent. Et vous replace dans une perspective de croissance. 

Définir des objectifs d’apprentissage et non uniquement de performance

La manière dont vous vous fixez des objectifs peut influencer votre état d’esprit au travail. 

Plutôt que de vous fixer des objectifs de performance quantifiés (comme atteindre 90 % de satisfaction client), prenez l’habitude de définir des objectifs d’apprentissage (augmenter votre taux de réponse et améliorer vos compétences générales en communication). Cela vous permettra d’être plus motivé sur le long terme !

Se mettre constamment au défi

La pratique délibérée est une approche systématique de développement des compétences. Plutôt que de simplement suivre le mouvement, cela implique de commencer chaque journée / nouvelle activité avec un objectif spécifique et stimulant, qui vous encourage à essayer de nouvelles manières de progresser. 

Si le Fixed Mindset privilégie la zone de confort, le Growth Mindset s’épanouit au contraire dans le défi et les opportunités d’apprentissage. Et deviendra ainsi le meilleur dans son domaine. 

Rechercher les critiques constructives (et non pas les éloges)

Les éloges nous plongent dans un état d’esprit fixe. Elles indiquent, progressivement, que nous sommes naturellement talentueux. Et nous font oublier que la meilleure façon de s’améliorer est d’apprendre de ses erreurs. Demandez plutôt des commentaires sur ce que vous pouvez faire pour vous améliorer, ou les directions alternatives que vous auriez pu emprunter pour réaliser un projet. 

Revoir régulièrement ses objectifs à long terme

Le Growth Mindset implique de relier son travail à un instant T à un objectif plus large. Et la seule façon d’y parvenir est d’être conscient de vos objectifs à long terme. Pour rester sur la bonne voie, prenez le temps de réévaluer vos objectifs et assurez-vous qu’ils correspondent à votre activité. 

Dans un monde qui évolue constamment (et de plus en plus rapidement), adopter un Growth Mindset est essentiel pour réussir et s’épanouir professionnellement. Les entrepreneurs comme leurs équipes seront ainsi encouragés à acquérir continuellement de nouvelles compétences pour s’adapter à ces changements (automatisation, intelligence artificielle) et rester compétitifs. Comme l’a démontré le rapport McKinsey, plus de 375 millions de travailleurs devront changer de rôle où acquérir de nouvelles compétences d’ici 2030. Raison de plus, s’il nous en fallait encore une, qu’un état d’esprit tourné vers la croissance est la clé de la réussite !

Pour recevoir nos conseils sur la formation et le développement professionnel,
abonnez vous à BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.