fbpx

Petit lexique (non exhaustif) de la finance d’entreprise

Accueil >  Blog >  Carrière >  Petit lexique (non exhaustif) de la finance d’entreprise

La finance d’entreprise peut souvent donner l’impression d’une course aux acronymes, qui utilise le plus de lettres possibles pour encapsuler un concept. 

Aussi compliqué qu’il puisse paraître pour un novice, ou celles et ceux s’étant auto-diagnostiqués comme allergiques au jargon technique, connaître les notions les plus utilisées peut faire la différence lors d’un entretien d’embauche, d’une réunion d’équipe… Ou d’une partie de scrabble !

Quoi qu’il en soit, ces connaissances vous permettront de mieux comprendre les aléas financiers de l’entreprise dans laquelle vous travaillez, ou que vous vous apprêtez à lancer. Nous vous proposons de passer en revue les indicateurs les plus fréquemment utilisés dans le secteur.

finance d'entreprise

Le BA-BA des éléments de la finance d’entreprise

 

Actifs (assets) et passifs (liabilities)

Les actifs sont des éléments que vous possédez et qui peuvent apporter des avantages futurs à votre entreprise. Ce sont par exemple la trésorerie, l’inventaire, ou encore les biens immobiliers et le matériel de bureau. Il existe différents types d’actifs, notamment :

  • Les actifs courants : ils peuvent être convertis en espèces dans un délai d’un an ; 
  • Les actifs fixes : ils ne peuvent pas être immédiatement convertis en espèces.

A l’inverse des actifs, les passifs représentent ce que vous devez à d’autres parties, comme la dette bancaire, les salaires et les sommes dues aux fournisseurs, également appelés comptes fournisseurs. Il existe différents types de passifs, notamment :

  • Les passifs à court terme (ou courants) : ceux dûs dans le cours de l’année ; 
  • Les passifs à long terme : il s’agit d’obligations financières non exigibles dans les 12 prochains mois et qui peuvent être remboursées sur une plus longue période. 

 

Equity (ou capitaux propres)

Les capitaux propres, que l’on appelle aussi equity, représentent la somme qui appartient aux propriétaires d’une entreprise après que tous ses actifs et passifs aient été comptabilisés. Concrètement, c’est l’investissement réalisé par les actionnaires à la création de l’entreprise ou après une levée de fonds. 

Grâce à l’équation comptable, on peut calculer les capitaux propres en soustrayant le total des passifs du total des actifs. 

 

La maîtrise du cash, nerf de la guerre de la finance d’entreprise

 

Flux de trésorerie 

La notion de “flux de trésorerie” est un terme courant de la finance d’entreprise. Ces derniers font référence au solde net des entrées et sorties de fonds d’une organisation à un moment donné. 

Il existe trois catégories :

  • Les flux d’exploitation : la trésorerie nette générée par les opérations commerciales courantes ;
  • Les flux d’investissement : les liquidités nettes générées par les activités d’investissement, telles que  l’achat ou la vente d’actifs ; 
  • Et pour finir les flux de financement : les liquidités nettes générées pour financer une entreprise. Elles incluent les paiements de sa dette, ses capitaux propres et les paiements de dividendes

 

Liquidité 

La liquidité, c’est la rapidité avec laquelle vos actifs peuvent être convertis en espèces. Pour cette raison, l’argent liquide (bien qu’il soit potentiellement voué à disparaître) est l’actif liquide par excellence. Les actifs les moins liquides sont les biens immobiliers ou fonciers, car leur vente peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois. 

Les autres termes de la finance d’entreprise à connaître

 

Marge bénéficiaire

La marge bénéficiaire permet de mesurer la rentabilité d’une entreprise ou d’une opération. Elle est calculée en divisant le revenu net par le chiffre d’affaires ou le bénéfice net par les ventes. Les entreprises analysent souvent deux types de marges bénéficiaires :

  • La marge bénéficiaire brute : qui s’applique généralement à un produit ou à un opération spécifique plutôt qu’à l’entreprise dans sa globalité ;
  • La marge bénéficiaire nette : qui représente généralement la rentabilité de l’ensemble de l’entreprise. 

 

Marché des capitaux 

Il s’agit d’un marché où les acheteurs et les vendeurs s’engagent dans l’échange d’actifs financiers, y compris des actions et des obligations. C’est une notion fréquemment retrouvée dans le domaine de la finance d’entreprise. Les marchés des capitaux comptent plusieurs participants, notamment :

  • Les entreprises, qui vendent des actions et des obligations à des investisseurs ; 
  • Les investisseurs institutionnels, qui achètent des actions et des obligations au nom d’un capital important ;
  • Les fonds communs de placement, des investisseurs institutionnels qui gèrent les investissements de milliers de particuliers ;
  • Les fonds spéculatifs : un autre type d’investisseur institutionnel, qui minimise ses risques en couvrant chaque achat par la vente à découvert d’une action similaire. 

 

R.O.I (ou retour sur investissement) : l’indicateur de base de la finance d’entreprise

Le retour sur investissement est un calcul simple, généralement exprimé en pourcentage, utilisé pour déterminer le retour attendu d’un projet ou d’une activité par rapport au montant investi. On utilise souvent cette mesure pour évaluer si un projet est pertinent pour une entreprise. 

Le ROI est calculé à l’aide de l’équation suivante : ROI = [(Revenu – Coût) / Coût] * 100

 

Valuation (ou évaluation)

L’évaluation est le processus qui consiste à déterminer la valeur actuelle d’un actif, d’une entreprise ou d’un passif. Il existe diverses façons d’évaluer une entreprise, mais il est généralement conseillé de répéter régulièrement l’opération pour être prêt au cas où une occasion de fusionner ou vendre l’entreprise se présenterait. Ou si vous recherchez activement des capitaux auprès d’investisseurs extérieurs. 

Bien sûr, ce lexique de la finance d’entreprise est loin d’être exhaustif. On pourrait le compléter par exemple avec des termes comme Crowdfunding, Venture Capital ou Compte de Résultat. On pourrait même en créer un parallèle avec la Finance Décentralisée (ou Défi)

Cependant, en maîtrisant ces termes financiers de base, vous pouvez non seulement acquérir une meilleure vue d’ensemble de votre entreprise, mais aussi analyser les performances de votre service, et comprendre la valeur et l’impact de votre travail sur toute votre organisation. 

Abonnez vous à la newsletter BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.