fbpx

Fiche métier : auditeur financier

Accueil >  Blog >  Carrière >  Fiche métier : auditeur financier

Un auditeur financier, comme son nom l’indique, a pour tâche d’effectuer les analyses comptables des entreprises. Ainsi, son rôle est de les accompagner dans la planification de l’audit, l’identification des erreurs comptables, et de s’assurer de leur conformité réglementaire. 

Situé à l’intersection de plusieurs départements, mais aussi de plusieurs domaines de compétences (comptable, financière, informatique, data), le métier d’auditeur financier offre de nombreux défis. Mais aussi de belles opportunités d’évolution et des perspectives salariales stimulantes. 

Découvrez la fiche de poste de l’auditeur financier, et les formations qui vous aideront à briguer ce poste !

 

auditeur financier

 

Quel est le rôle d’un auditeur financier ?

Un auditeur financier analyse les états financiers, les documents, les données et les écritures comptables d’une entreprise. Il recueille ces informations à partir des systèmes d’information financière, des soldes des comptes, des états des flux de trésorerie, des états des résultats, des bilans, des déclarations de revenus et des systèmes de contrôle interne de cette dernière. 

Ces données sont ensuite analysées et réorganisées pour présenter toutes les données financières relatives à une organisation spécifique. Et ce, de manière précise et  transparente. Le tout, en veillant  à ce qu’aucune fraude ou erreur grossière ne puisse fausser cette vision globale, ni mettre à défaut l’entreprise.

Les auditeurs financiers, dans leurs efforts de collecte de données analytiques, collaborent avec plusieurs départements au sein d’une même organisation. Ils sont amenés à travailler avec l’équipe de direction, le personnel comptable et financier et les dirigeants de l’entreprise. Ces échanges se concentrent sur plusieurs éléments : la compréhension de l’objectif, des opérations, des systèmes d’information financière de l’entreprise et des erreurs connues ou perçues dans ses systèmes organisationnels. 

Les auditeurs financiers mènent également des entretiens avec le personnel clé pour comprendre quelles tâches comptables et financières sont en cours. Mais aussi, quelles tâches, politiques ou procédures doivent être établies ou mises en œuvre de façon plus efficace. 

 

Les responsabilités de l’auditeur financier 

Pour mener à bien sa mission, un auditeur financier doit :

  • Faire des recherches détaillées sur l’entreprise avant de commencer le processus d’audit ;
  • Planifier la conduite de son audit financier, de A à Z ;
  • Collecter, préparer et organiser la documentation physique et numérique pour les processus d’audit ;
  • Identifier les domaines et les défis clés pour une enquête et une analyse plus approfondies ;
  • Évaluer les compétences et les valorisations de l’entreprise ;
  • Évaluer les chiffres, les comptes et les déclarations avec d’autres commissaires à l’audit, des auditeurs internes et des agents des impôts ;
  • Vérifier les documents, les chiffres et les détails du compte pour l’audit ;
  • Aider les autres parties prenantes à déterminer les valorisations, les chiffres et les projections ;
  • Compiler et présenter les conclusions sous forme écrite et verbale aux membres supérieurs de l’équipe d’audit ;
  • Recommander et offrir des conseils sur les actions et processus ultérieurs à entreprendre pour améliorer les processus financiers et organisationnels de l’entreprise. 

Ces missions peuvent être réalisées dans un environnement interne ou externe à la structure. Une grande partie du temps de l’auditeur financier est ainsi dédiée à l’analyse des divers documents de gestion des entreprises.

 

Quelles compétences faut-il pour devenir auditeur financier ?

Pour devenir auditeur financier, il faut réunir un certain nombre de compétences (hard skills et soft skills). 

En termes de compétences techniques, l’auditeur doit, bien sûr, posséder une expertise comptable approfondie. Mais également de solides connaissances dans le cycle de vie de l’audit et de préférence une expérience dans la conduite de ce dernier. Son futur employeur attendra également qu’il soit familier avec le fonctionnement des marchés financiers et la gestion d’actifs. Ou encore, qu’il puisse démontrer de solides compétences en informatique et mathématiques

Au-delà de ses compétences techniques, un auditeur financier doit également avoir un excellent sens analytique. Ce dernier lui permettra d’identifier rapidement les problèmes et erreurs dans un document financier. 

Il doit aussi faire preuve de bonnes compétences organisationnelles, communicationnelles et savoir travailler en équipe (d’autant plus, avec des interlocuteurs très variés). 

Un bon auditeur financier doit, pour finir, être capable de dégager des recommandations claires et réalistes à partir des données qu’il a collectées. 

 

Quelle formation pour devenir auditeur financier ?

Pour prétendre à un poste d’auditeur financier, le minimum requis est une formation Bac+5. Parmi les diplômes recherchés, on peut citer les parcours suivants : 

  • École de commerce (spécialisation expertise comptable / audit et contrôle de gestion, ou banque et finance) ; 
  • Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSGC) ; 
  • Master spécialisé en audit et contrôle de gestion ; 
  • Master en audit et conseil ;
  • ou encore Master comptabilité et audit / fiscalité et audit.

 

Le Master Online de l’EDHEC en Corporate Finance de l’EDHEC permet de développer une vision holistique de la finance et prépare à de nombreux rôles, dont celui d’auditeur financier.

Carrière d’auditeur financier : salaire, évolution et situation du marché du travail

La rémunération d’un auditeur financier varie selon la taille de l’entreprise qui l’embauche, mais aussi de sa formation et de son expérience. Les auditeurs juniors passent généralement 3 à 4 ans à ce poste avant de pouvoir prendre plus de responsabilités. En début de carrière, ils pourront toucher un salaire brut de 2,800 euros par mois en moyenne. La fourchette du métier se situe entre 33,000 à 56,000 euros par an. 

Comme on vient de le mentionner, l’auditeur financier devra faire ses armes pendant quelques années. Il pourra ensuite se voir confier la direction d’une équipe d’assistants, qui peut rapidement grossir. Il passera ainsi du statut de junior à auditeur senior, puis éventuellement manager. Ce qui suppose que ce dernier aura acquis (ou possède déjà de par sa formation) des compétences dans la gestion d’équipe

Par la suite, la carrière d’un auditeur financier peut continuer d’évoluer, aussi bien au sein de son entreprise qu’en externe. Il pourra ainsi prétendre au poste de cadre financier. Dans les cabinets d’audit, un manager performant peut même se voir proposer le statut d’associé. Il devra par contre obtenir en amont le commissariat aux comptes ou un diplôme d’expertise comptable, nécessaire pour certifier les comptes. 

La bonne nouvelle est que l’insertion des futurs auditeurs financiers sur le marché du travail est relativement facile. La demande, notamment celle émanant des cabinets d’audit, est à ce jour plus forte que l’offre. Les juniors représentent de plus près de 70 % des embauches annuelles dans le domaine de l’audit externe. Pour les autres structures, le niveau d’embauche des profils seniors et juniors est relativement similaire. 

Cette situation favorable devrait perdurer dans un avenir proche. En effet, l’exigence de transparence financière fait aujourd’hui face aux normes comptables drastiques imposées sur le plan international.

Abonnez vous à la newsletter BOOST, l’email qui fait du bien à votre carrière.