fbpx

Laurent NICOLAS

Head of Portfolio Management ,  Neptune Energy

laurent nicolas

 

Je m’appelle Laurent NICOLAS, je travaille depuis plus de 20 ans dans l’industrie gazière, au début dans des postes techniques et avec le temps vers des activités plus orientées business.

 

Mon parcours

Depuis 2015, j’évolue au sein des équipes financières pour le contrôle de gestion, le pilotage de la performance, la préparation et le suivi des budgets et la planification financière. J’ai appris beaucoup sur le tas mais je sentais le besoin d’avoir une formation plus formelle et structurée des concepts financiers utilisés au quotidien.

Mon projet de formation

L’opportunité et le temps de faire cette formation se sont présentés en plein pendant la crise sanitaire, ce pourquoi je souhaitais suivre une formation à distance. Par ailleurs, je voulais suivre une formation en anglais puisqu’il s’agit de ma langue de travail. Il n’y a pas beaucoup d’écoles de commerce reconnues en France qui proposent ce type de formation dans ce format : l’EDHEC en est une! Même si ce n’était que la troisième session de ce nouveau programme, la présentation que j’avais vue cet été m’avait convaincu. La possibilité de financer une partie du coût avec mon compte formation (CPF) est aussi très appréciable.

Mon avis

La formation m’a apporté une bonne compréhension des concepts clés dans les états financiers principaux : compte de résultat, bilan et cash-flow. Les nombreux exercices sur des états financiers réels publiés sont très utiles pour mettre en pratique ces notions et faire sentir les subtilités entre la théorie et la réalité des comptes, notamment la versatilité des notions entre les différentes normes comptables (plan comptable français vs IFRS vs US GAAP…). Les échanges hebdomadaires avec Ian Petts, l’academic mentor de la session de septembre 2020 étaient aussi très enrichissants et très interactifs (malgré une propension de Ian à nous parler de Ferrari et des yachts 😊). Par ailleurs, j’ai réalisé que la Finance est une discipline très vivante où les méthodes et les approches évoluent encore beaucoup. Cela donne envie d’aller plus loin.

Dans le contexte sanitaire que nous vivons, je trouve que c’est une bonne formation. En dehors de cette crise, je préfèrerais une formation en présentiel, qui permettrait des travaux en groupes ce qui n’était pas possible avec le système en place.

Je recommande aux étudiants d’acheter une version de l’ouvrage “financial accounting” référencé à plusieurs reprises dans le cours. C’est vraiment un bon complément même s’il faut du temps en plus pour s’y plonger.