fbpx

Reconversion : comment passer du Public au Privé ?

Accueil >  Blog >  Témoignage >  Reconversion : comment passer du Public au Privé ?

Maman de deux petites filles de 8 et 10 ans, Taos-Hélène HANI suit actuellement la formation du Programme Manager Online de l’EDHEC. A 42 ans et après 17 ans dans la fonction publique, Hélène a décidé de passer du Public au Privé. Elle nous raconte son parcours et pourquoi elle a décidé d’entamer un projet de formation pour se reconvertir dans le secteur privé.

passer du public au privé

Parlez-nous un peu de votre parcours…

Cela fait 17 ans que je travaille dans la Fonction Publique. J’ai passé un concours externe pour devenir bibliothécaire. Comme j’ai toujours eu le goût du challenge, j’ai travaillé dans différentes bibliothèques à Marseille, Montreuil ou encore à la BnF Bibliothèque Nationale de France à Paris.

J’ai ensuite eu mes enfants et la vie parisienne était un peu compliquée. Je suis donc partie à Valence car ma famille est originaire de Lyon. Malheureusement, en province, c’est un métier dans lequel il est plus compliqué d’évoluer.

Qu’est-ce qui vous a poussé à vouloir vous former ?

Avant de me lancer dans la formation en ligne, cela faisait déjà un moment que je souhaitais me renouveler et sans doute quitter la fonction publique pour me diriger vers le privé. Bibliothécaire, contrairement aux idées reçues, est un métier extrêmement varié. Malgré cela, je me sentais bloquée dans mon évolution de carrière.

J’ai tout de même développé des compétences transférables dans le privé comme la gestion d’équipe ou de projet mais il me manquait une approche plus business. Comme je ne sentais pas mes RH en capacité de m’accompagner, je me suis dit qu’il fallait que je prenne moi-même mon évolution de carrière en main.

“Une formation en ligne permet de faire sa transformation digitale dès la formation. Si on est amené à gérer des équipes à distance, c’est un bénéfice direct.”

Pourquoi avoir opté pour une formation en ligne plutôt qu’en présentiel ?

Pour être très honnête, la raison est avant tout financière car ce format permet de rester en poste. Mais suivre une formation en ligne permet également de faire sa transformation digitale dès la formation. Si par la suite on est amené à gérer des équipes à distance, c’est un bénéfice direct.

Qu’est-ce qui vous a décidée à suivre cette formation en ligne à l’EDHEC ?

Pour choisir ma formation, je suis tout simplement allé sur Internet et j’ai tapé ”Business School”. J’ai ensuite sélectionné celles [ndlr : les écoles] qui proposaient des programmes en ligne. J’ai ensuite étudié le contenu de chaque formation et il se trouvait que l’EDHEC cochait toutes les cases que je recherchais dès le début. C’est une Business School prestigieuse, 5ème au niveau français, 15ème au niveau européen…

Quand j’ai été acceptée, j’ai tout de suite senti qu’intégrer l’EDHEC avait un impact. Ne serait-ce qu’auprès de mes amis, ils étaient tous impressionnés vu la réputation de l’école.

“J’ai tout de suite senti qu’intégrer l’EDHEC avait un impact. Ne serait-ce qu’auprès de mes amis, ils étaient tous impressionnés vu la réputation de l’école.”

Comment gérez-vous la formation en parallèle de votre vie professionnelle et personnelle ?

Tout d’abord, je pense que c’est très important d’avoir le soutien de sa famille. Ensuite il faut forcément faire quelques sacrifices sur sa vie sociale. Je m’accorde de temps en temps une soirée off car c’est important pour le mental. Il faut se ménager mais sinon j’ai très peu de soirée de libre.

Le matin c’est toujours un peu la course. On se lève, on prépare le petit déjeuner, on s’occupe des enfants, on file au boulot… Je profite de la pause déjeuner pour me connecter sur le Campus EDHEC Online, pour échanger sur la messagerie avec la promo, les Academic Mentors ou mon coach. Je m’y connecte quasiment tous les jours parce que c’est un canal par lequel je suis bien, du coup, je l’utilise assez naturellement.

Le soir, je passe chercher mes filles à l’école, je passe un peu de temps avec elles, on dine ensemble et je les couche vers 20h30. Comme je suis plutôt du soir, c’est à ce moment là, que je commence la formation généralement jusqu’à 23h, parfois minuit selon ma forme.

“Je pense que c’est très important d’avoir le soutien de sa famille”

Mes filles me sont parfois très utiles quand je regarde mes classes virtuelles en replay le weekend. Comme elles sont très curieuse, elles me posent souvent des questions pour comprendre et cela m’oblige à leur expliquer de façon simple et claire. C’est très efficace pour assimiler des notions de cours.

Ma grande n’est pas encore au collège mais elle commence à faire des exposés. Du coup, on travaille de temps en temps côte à côte ; elle sur son exposé et moi sur mes projets à rendre. Moi qui ne suis pas toujours très doué en technologie, elle est en train de devenir meilleure que moi. Du coup elle est toute fière de pouvoir aider sa mère sur son PowerPoint !

Quelles sont les points forts du Programme Manager Online de l’EDHEC selon vous?

Lors de mes études, je suis partie au Québec. Ca a vraiment été une révolution pour moi. J’ai découvert un pays génial, très ouvert et un cadre pédagogique qui n’avait rien à voir ce que je connaissais en France. C’était un peu à l’américaine, avec beaucoup de travail en petit groupe, de la proximité avec les professeurs, des projets à réaliser très régulièrement…
C’est cette approche que je retrouve dans la formation en ligne de l’EDHEC et je trouve cela très motivant.

“Un autre avantage de cette formation, c’est la qualité de l’enseignement et la réactivité de nos coachs et professeurs quand on leur pose une question”

Un autre avantage de cette formation, c’est la qualité de l’enseignement et la réactivité de nos professeurs quand on leur pose une question. Je suis ravie parce que je trouve qu’au niveau pédagogique, cette formation est vraiment de grande qualité.

Autre point positif de l’EDHEC, c’est la possibilité d’avoir un alumni comme Mentor pendant toute la durée du programme. Moi qui souhaite me tourner vers les ressources humaines, j’ai eu la chance d’être accompagnée par une chef de projet RH d’une grande entreprise française. Elle est très impliquée dans son rôle et m’a fait des remarques très pertinentes qui m’aident beaucoup à structurer mon projet de reconversion.

Quel message souhaiteriez-vous faire passer à un agent de la fonction publique qui hésiterait à se lancer ?

Même si le coût financier peut être important, cette formation est un investissement qui vaut vraiment la peine. Même si je n’ai pas encore achevé le programme, je rencontre des personnes passionnantes avec des profils extrêmement variés.

Quand on s’ennuie un peu dans son job, que l’on a de moins en moins de raison de se lever le matin, suivre cette formation donne déjà un énorme élan de motivation. Ça remobilise nos neurones et notre capacité à innover. Alors mon conseil c’est de foncer !

Sur EDHEC Online nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure navigation possible, vous proposer des services personnalisés et réaliser des statistiques de visite pour améliorer votre expérience sur le site. En savoir plus.